Actualité algérienne – Un autre spécialiste a tiré ce vendredi la sonnette d’alarme face à la recrudescence des contaminations au coronavirus en Algérie. Il s’agit du Pr Kamel Djenouhat, président de la société algérienne d’immunologie.

Advertisement

La recrudescence des cas de Coronavirus en Algérie se confirme. Ce vendredi, le ministère de la santé a fait état de 199 nouveaux cas pour 9 décès. Il s’agit là d’une hausse de dix cas par rapport au bilan d’hier, qui faisait état de 189 nouvelles contaminations. Les chiffres des infections ne cessent ainsi de grimper depuis le début du mois de ramadan, suscitant les inquiétudes des spécialistes qui ont imputé cette situation principalement au relâchement dans l’application des mesures de prévention parmi la population. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs mis en garde contre le risque d’une nouvelle vague du virus, d’autant plus que deux nouveaux variants ont fait leur apparition au cours des dernières semaines dans plusieurs régions du pays.

Concernant justement les variants, l’Institut Pasteur d’Algérie a annoncé, hier jeudi, la découverte de nouvelles contaminations dans plusieurs wilayas du pays. Dans les détails, la même source a annoncé avoir enregistré 101 nouveaux cas du variant nigérian et 65 cas du variant britannique. « Le nombre total de cas confirmés de variants à ce jour, s’élève ainsi à 143 cas pour le britannique et 230 cas pour le nigérian », a précisé l’Institut Pasteur.

Recrudescence du Coronavirus en Algérie : un autre spécialiste tire la sonnette d’alarme

C’est dans ce contexte que le Pr Kamel Djenouhat, président de la société algérienne d’immunologie, a tiré la sonnette d’alarme face à la recrudescence des contaminations au Coronavirus en Algérie. S’exprimant ce vendredi sur les ondes de Radio Sétif, le même spécialiste a ainsi mis en garde quant à la situation sanitaire actuelle, qu’il a qualifiée de « préoccupante ». Le Pr Djenouhat a appelé, dans ce sens, à observer strictement les mesures de prévention contre la maladie, dont le port du masque et la distanciation sociale, afin de prévenir une nouvelle vague de contaminations.

Le même spécialiste a d’ailleurs mis le point sur l’avancée des nouveaux variants de la maladie, qui risquent selon lui de compromette la stabilité que l’Algérie a pu atteindre au cours des semaines passées. Il a annoncé, dans ce sens, qu’une étude était actuellement en cours sur les effets de ces nouvelles souches en Algérie, dont les résultats seront prochainement publiés.

Lire également : Fermeture des frontières : Air Algérie tire la sonnette d’alarme

Advertisement