Actualité algérienne– Le gouvernement pourrait prendre de nouvelles mesures pour lutter contre le Covid-19 en Algérie. C’est ce qu’a indiqué, ce dimanche, le ministre de la santé Abderrahmane Benbouzid.

Advertisement

S’exprimant sur les ondes de la Radio nationale, le Pr Benbouzid a ainsi évoqué la récente hausse des contaminations par le Covid-19 dans le pays. Pour le ministre, l’Algérie n’est « pas dans une situation de dangerosité ». Toutefois, le même responsable a appelé à faire preuve de vigilance et à respecter les mesures de prévention. « C’est un virus dont on ne sait rien, et contre lequel il n’y a encore pas de vaccin », a-t-il rappelé. indiquant que le gouvernement pourrait recourir au confinement de certaines régions si de nouveaux foyers de contamination se déclarent.

Par ailleurs, Abderrahmane Benbouzid s’est de nouveau exprimé sur l’acquisition d’un vaccin contre le Coronavirus. Il a révélé, dans ce sens, que l’Algérie faisait partie d’un collectif de 170 pays qui se sont associés pour acquérir le meilleur vaccin, une fois que celui-ci sera disponible à la vente.

Les contaminations au Covid-19 en hausse en Algérie

Pour rappel, l’Algérie connaît une recrudescence des cas de contamination au Covid-19. Hier samedi, le pays a enregistré 205 nouvelles contaminations. Vendredi, l’Algérie était repassée au dessus de la barre des 200 cas quotidiens avec 221 cas confirmés. Cette hausse, qui a commencé depuis vendredi 9 octobre, est notamment due au non-respect des mesures de distanciation sociale.

Pour ce qui est du bilan général, l’Algérie a enregistré 54.203 cas depuis l’apparition du virus sur son territoire à la fin du mois de février 2020. Néanmoins, le pays reste à l’abri d’une 2e vague, si l’on en croit le Dr Mohamed Bekkat Berkani. Le membre du comité scientifique de suivi du Covid-19 s’est en effet exprimé sur ce sujet hier samedi. « Les chiffres sont là pour tirer la sonnette d’alarme, encore une fois, sur le risque d’un nouveau relâchement. », a-t-il indiqué. Le même membre du comité scientifique a précisé que malgré la hausse des cas, l’Algérie reste relativement épargnée par rapport à ses voisins le Maroc et la Tunisie.

Lire aussi :

Air Algérie et reprise des vols : ce qu’a décidé le gouvernement

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici