Trafic aérien – Le gouvernement algérien a pris la décision de rouvrir les aéroports afin de permettre la reprise des vols intérieurs en Algérie. Toutefois, les liaisons internationales resteront suspendues. C’est ce qu’a annoncé le Chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, dimanche 4 octobre, en marge de la réunion du Conseil des ministres. Le président de la République a également donné des instructions concernant la gestion de la compagnie nationale aérienne algérienne, Air Algérie.

Le Conseil des ministres a entériné la décision de réouverture des aéroports intérieurs, fermés depuis le mois de mars dernier. La reprise des vols intérieurs permettra aux citoyens algériens de se déplacer à travers le territoire national algérien, par le biais du transport aérien. Les pouvoirs publics algériens ont également pris une autre disposition dans ce sens. Celle-ci consiste en la création de compagnies spéciales. Ces dernières devraient assurer le service de transport aérien interne afin de « créer une dynamique économique et absorber le chômage », lit-on notamment dans le communiqué de la Présidence de la République relayé par l’agence Algérie Presse Service (APS).

Concernant la gestion d’Air Algérie, Abdelmadjid Tebboune a demandé la révision du mode de fonctionnement de la compagnie aérienne nationale, de sorte à la rendre compétitive à l’international. Le Chef de l’État algérien, a également préconisé la réduction du nombre des agences commerciales de la compagnie à l’étranger, afin de minimiser les dépenses en devises de l’Algérie.

Pas de reprise des vols internationaux en Algérie prévus pour le moment

Par ailleurs, ledit conseil n’a pas du tout évoqué la question de la réouverture des frontières de l’Algérie, qui sont fermées depuis la mi-mars. Les pouvoirs publics algériens prônent la vigilance. Les décideurs algériens temporisent, dans l’attente de l’amélioration de la situation sanitaire à travers le monde. Le ministre de la santé algérien, Abderrahmane Benbouzid, s’était exprimé en date du 3 octobre, sur cette question. Il avait affirmé que c’est une «décision souveraine».

Lire également :

Reprise des vols internationaux : les précisions de la direction d’Air Algérie