Actualité – L’Algérie est parmi les pays les plus exposés à la cybercriminalité. C’est ce qu’a en effet révélé le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer.

Le ministre de la communication, Ammar Belhimer a indiqué hier jeudi que l’Algérie était l’un des pays les plus exposés à la cybercriminalité. Selon le même responsable, la société russe Kaspersky, spécialisée dans la cybersécurité, aurait réussi à contrer « plus de 95.000 attaques électroniques contre notre pays ». Le même ministre a indiqué qu’en matière de risques d’attaques informatiques, l’Algérie était le pays le plus exposé de la région MENA, et le 14e au niveau mondial.

« L’Algérie est capable, grâce à ses moyens juridiques et ses potentialités humaines et matérielles, de faire face aux différentes formes de cybercriminalité. », a par ailleurs indiqué le ministre de la communication.

L’Algérie touchée par des attaques de cybercriminalité il y a quelques semaines

Par ailleurs, rappelons que l’Algérie a été la cible de cybercriminels il y a quelques semaines. Des hackers marocains avaient en effet piraté plusieurs sites gouvernementaux algériens, sur fond de tensions suite à la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Plusieurs sources avaient soupçonné le gouvernement marocain d’être derrière ces attaques. Toutefois, aucun élément ne permet de lier ces attaques aux autorités du Royaume Chérifien.

Par ailleurs, rappelons que l’entreprise Facebook a également fermé, il y a quelques semaines, des comptes et des pages qui activaient dans plusieurs pays dont l’Algérie. Les personnes qui administraient ces pages seraient liées à l’armée française, avait affirmé l’entreprise américaine. « Nous les avons vus essayer de promouvoir l’action de l’armée française dans la région », avait déclaré un responsable chez Facebook, cité par le journal français Le Monde. Selon le même média, la France n’était d’ailleurs pas le seul pays concerné, puisque l’administration du réseau social le plus utilisé au monde a également fermé plusieurs comptes et pages en lien avec des individus activant depuis la Russie.

Lire également : Polémique autour de François Gouyette en Algérie : Ammar Belhimer réagit

coreldraw kaufen