Pandémie de Covid 19 – La date de début de la vaccination contre le Coronavirus en Algérie n’a toujours pas été fixée. En effet, les autorités n’ont avancé aucune date, alors que l’échéance fixée par le chef de l’État approche de sa fin.

Advertisement

Le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune avait annoncé, le 20 décembre 2020, avoir instruit le premier ministre Abdelaziz Djerad de préparer une campagne de vaccination contre le Coronavirus dès le mois de janvier. « J’ai instruit le Premier ministre à l’effet de présider, sans délai, une réunion avec le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus en vue de choisir le vaccin adéquat anti Covid-19 et de lancer la campagne de vaccination dès janvier 2021 », avait écrit le chef de l’État sur son compte Twitter officiel.

L’annonce du chef de l’État avait été suivie, quelques jours plus tard, par celle du ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer qui avait indiqué que l’Algérie avait opté pour le vaccin russe Sputnik V. Toutefois, aucune date n’a encore été arrêtée pour la vaccination, alors que la fin du mois de janvier approche à grand pas. Le Pr Lyes Rahal, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie, a indiqué ce samedi que la seule information confirmée pour le moment était l’arrivée des premières doses de vaccin vers la fin du mois en cours.

Vaccination anti Coronavirus en Algérie : vers la réouverture des frontières ?

Par ailleurs, notons également que depuis l’instruction d’Abdelmadjid Tebboune concernant la vaccination contre le Coronavirus en Algérie, la question de la réouverture des frontières est revenue au centre de l’actualité. Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, qui s’est exprimé sur ce sujet il y a quelques jours, a expliqué que la réouverture des frontières ne dépendait pas seulement de la situation sanitaire en Algérie, mais également en Europe et notamment en France. « Il faut savoir que la réouverture des frontières est tributaire d’une décision (…) en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique mondiale. Si chez nous, elle est plutôt satisfaisante, en Europe, en France notamment, elle est difficile », avait-il déclaré.

Toutefois, la fermeture des frontières de l’Algérie ne devrait pas être maintenue plus de quelques mois, a indiqué le même spécialiste. « Il faut attendre quelques mois pour voir comment les choses se passent. Avec l’avènement des vaccins, c’est une affaire de quelques mois. », a-t-il estimé.

Lire également : Hausse de l’Euro en Algérie : un ancien ministre explique

Advertisement