Marché parallèle des devises – Les derniers jours ont vu une hausse de la valeur de l’Euro sur les marchés officiel et parallèle en Algérie. L’ancien ministre des finances, Abderrahmane Benkhalfa, a apporté quelques précisions à ce sujet.

En effet, rappelons que la hausse de la valeur de l’Euro a repris depuis quelques jours en Algérie. La devise européenne s’échange ainsi autour des 207 dinars sur le marché parallèle et à 158,77 dinars dans les cotations officielles de la Banque d’Algérie. Ce dernier chiffre représente d’ailleurs un record absolu pour l’Euro sur le marché officiel algérien. Le dollar américain connaît, lui aussi, une tendance haussière au cours des derniers jours en Algérie. Sur le marché officiel, le billet vert vaut ainsi 131,11 dinars, et enregistre lui aussi un record absolu face à la monnaie algérienne.

L’ancien ministre des finances, Abderrahmane Benkhelfa, a apporté quelques précisions sur la tendance haussière que connaissent les devises ces derniers jours. Dans un entretien accordé à La Patrie News, M.Benkhelfa a notamment expliqué que le marché noir des devises en Algérie « est un marché qui a une partie spéculative et une autre conjoncturelle. Cela veut dire que, dès qu’il y a des informations qui laissent prévoir une demande plus importante sur l’Euro, le prix augmente, avant même que la demande s’exprime. ». L’ancien ministre fait ainsi référence aux récentes rumeurs sur une réouverture prochaine des frontières du pays, qui ont fait flamber les cours de l’Euro après plusieurs semaines de stabilité. « Dès qu’il y a eu des informations concernant la probable et prochaine réouverture des frontières, le prix de l’Euro a grimpé », a-t-il expliqué.

Quel impact sur l’Euro après la réouverture des frontières ?

Toujours dans le même sillage, Abderrahmane Benkhelfa prévoit une poursuite de la hausse de l’Euro après la réouverture des frontières de l’Algérie. Cette hausse s’explique, selon le même expert, par la demande sur la devise européenne, appelée à grimper après la réouverture de l’espace aérien, terrestre et maritime du pays.  « La demande qui sera exprimée ne sera pas seulement de la part des personnes qui vont passer quelques jours à l’étranger,(…) mais ce sera aussi pour des importations de « valises », parce que la réouverture des frontières permettra aussi un flux de biens en plus de celui des personnes », a-t-il dit. Pour M.Benkhelfa, la réouverture des frontières permettra donc la reprise des importations en dehors du circuit officiel, ce qui contribuera à faire grimper les cours sur le marché parallèle, qui fournit les devises pour ce type d’importations.

Toutefois, Abderrahmane Benkhelfa n’a donné aucun chiffre concernant la valeur que pourrait atteindre l’Euro après l’ouverture des frontières. L’ancien ministre estime que pour donner des chiffres, il faudrait d’abord étudier profondément les mécanisme qui régissent le marché parallèle des devises en Algérie. « Il faudrait qu’il fasse l’objet d’une étude approfondie. Ceci nous permettra de déceler son offre, ses motivations, à quels facteurs répond l’influence de la parité, une étude qui doit être faite sur une période d’un an, un an et demi », a-t-il dit.

Lire également : Devises en Algérie : nouveau record de l’Euro sur le marché noir