Connect with us
istanbul escort

casino siteleri güvenilir bahis siteleri slot siteleri iddaa siteleri

Algérie Visas et Voyages

” Dattes, huile d’olive, miel thon : je pars spécialement en Algérie pour en ramener en grandes quantités ” : l’aveu choquant d’un Algérien de France

Published

on

Algérien France huile olive

Immigration – Algérie Visas et Voyages – Un Algérien de France a choqué plus d’un sur les réseaux sociaux, suite à son témoignage au sujet du transport d’aliments, et notamment l’huile d’olive, dans ses bagages à bord des vols de la compagnie aérienne nationale Air Algérie.

« En toute franchise, je fais plusieurs aller retour entre la France et l’Algérie, que pour ramener de la bouffe en grandes quantités. Je prends avec moi à mon retour en Hexagone de l’huile d’olive, des dattes, du thon, du miel bio. », a relaté l’Algérien de France, qui semble assumer complètement son choix, sur Twitter. Suite à cela, la twittosphère s’est déchainée, donnant lieu à un vrai débat sur le transport d’aliments à bord des vols entre les deux rives de la Méditerranée.

Huile d’olive : l’Algérien de France n’est pas le seul à en ramener en grandes quantités

Il est à rappeler, qu’une Algérienne de France a eu le malheur de partager son retour d’expérience au sujet du transport d’huile d’olive vers la France. Une pluie de critiques s’est abattue sur la dame. « J’ai pu prendre 25 litres d’huiles d’olives que j’ai dispatché dans trois valises en soute. J’ai très bien fait, sachant surtout que j’ai déjà acheté de l’huile d’olive du Maroc en France que j’ai payé à 10 euros le litre et que j’ai du jeter à cause de son gout bizarre. J’ai également acheté auparavant de l’huile espagnole, dont le gout était trop fort. », a écrit la dame. « Très chère et pas de meilleure qualité en France,  je m’approvisionne donc en Algérie », a-t-elle ajouté. 

« C’est incroyable, on aurait dit l’apocalypse. 25 litres ! C’est la consommation d’une famille nombreuse en Algérie, et pendant plusieurs mois », a commenté une internaute. « Pathétique ! Elle se vend dans les boucheries Hallal et elle n’est pas du tout chère. Après si vous convertissez à chaque fois l’euro en dinar, cela risque d’être compliqué pour vous en France », a réagi un jeune homme.

 

 

 

Lire également :

Coup de théâtre : une grosse embrouille aurait éclaté entre un pilote d’Air Algérie et un mécanicien !

Trending