Actualité politique – Le média français Le Point a été l’auteur d’un grave dérapage en affirmant que la wilaya de Tindouf, située au Sud-Ouest de l’Algérie, était contrôlée par le Front Polisario.

Advertisement

Dans un article du 19 janvier dernier, le média français Le Point a en effet affirmé que la wilaya de Tindouf, frontalière du Sahara Occidental, était contrôlée par le Front Polisario. L’article en question, intitulé « Manœuvres algériennes dans le Sahara près de la frontière marocaine », traitait d’une série de manoeuvres militaires récemment effectuées par l’Armée nationale populaire (ANP) dans le sud algérien.

« L’armée algérienne a procédé à d’importantes et spectaculaires manoeuvres aéroterrestres à Tindouf (Sud), province du Sahara sous administration du Front Polisario et frontalière du Maroc, selon des images de la télévision publique algérienne diffusées lundi soir », lit-on en effet dans l’article du média sus-cité, paru le 19 janvier dernier.

Dérapage du média français concernant Tindouf : l’ambassadeur d’Algérie en France réagit

Par ailleurs, notons que l’ambassadeur d’Algérie en France Mohamed-Antar Daoud, a réagi hier jeudi à ce grave dérapage du média français sus-cité. Le diplomate s’est en effet dit « étonné » par ce qu’affirme Le Point dans son article. « C’est avec un grand étonnement que j’ai pris connaissance de l’article publié par la rédaction numérique de votre journal le 19 janvier à 11 h 45 sous l’intitulé (Manœuvres algériennes dans le Sahara près de la frontière marocaine) lequel s’appui sur une dépêche AFP », a écrit l’ambassadeur d’Algérie dans une mise au point adressé au média français mis en cause.

« Le chapô de l’article indique que l’Algérie a procédé à des manœuvres militaires dans la zone sous contrôle du Front Polisario ! Puis dans le corps du texte, il est même mentionné que Tindouf (sud) est une province du Sahara sous administration du Front Polisario et frontalière du Maroc », explique le diplomate algérien.  « Sans faire offense à vos connaissances en matière géographique et géopolitique, faut-il préciser que Tindouf est une partie intégrante de l’Algérie tel qu’il est d’ailleurs explicité dans la dépêche de l’AFP à laquelle fait référence votre rédaction », a-t-il dit, en appelant la rédaction du média français à « trouver les termes adéquats pour rétablir la réalité des faits dans leur signifiant et leur signifié ».

Lire également : Classée comme compagnie peu sûre : Air Algérie gravement accusée

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici