Voyages et immigration – Un nouveau scandale impliquant la compagnie aérienne algérienne Air Algérie éclate en Turquie. En effet, sept voyageurs sont bloqués à l’aéroport d’Istanbul depuis près de dix jours.   

Advertisement

En effet, sept Algériens se retrouvent bloqués à l’aéroport d’Istanbul en Turquie depuis près de 10 jours. Il dénoncent leur marginalisation par les représentants de la compagnie algérienne à l’aéroport de la ville turque, ainsi que leur négligence de l’instruction donnée par le président algérien Abdelmadjid Tebboune qui consiste à attribuer 30% des places aux cas spéciaux et urgents jusqu’à la dernière minute avant le décollage des avions d’Air Algérie.

Les voyageurs se plaignent notamment de la contradiction entre ce qui a été ordonné par le président de la république et ce qui se passe sur place. Le pourcentage des sièges sensés être réservés aux cas cités auparavant ne l’a pas été et tous les billets de la compagnie algérienne dans le sens TurquieAlgérie ont été vendus, ne laissant ainsi aucune place de disponible. Les voyageurs indiquent qu’ils souffrent actuellement de la situation et appellent les autorités algériennes à intervenir au plus vite pour qu’ils puissent enfin rentrer au pays.

Pour rappel, à cause de la situation épidémiologique, l’Algérie avait fermé ses frontières le 17 mars 2020. Ce n’est qu’à partir du mois de juin 2021 qu’une ouverture partielle des frontières algériennes a été effectuée. Le nombre de vols a enregistré une hausse considérable depuis le 28 août dernier, passant d’environ une quinzaine par semaine à 64 vols hebdomadaires (67 pour la semaine courante).

L’ouverture partielle des frontières concerne sept pays qui sont : la France avec 48 vols par semaine, l’Espagne, l’Allemagne et la Turquie avec 4 vols respectivement, la Tunisie avec 2 vols hebdomadaires et enfin, la Russie et l’Italie avec un seul vol chacune chaque semaine. La moitié des vols sont assurés par Air Algérie et l’autre moitié par les différentes compagnies aériennes étrangères de chaque pays.

Ainsi, l’Algérie et la Turquie se partagent 4 liaisons aériennes chaque semaine. Les vols s’effectuent entre Alger et Istanbul avec les deux compagnies suivantes : 2 vols par Air Algérie et 2 autres vols par Turkish Airlines. Tous les billets Air Algérie dans le sens Turquie-Algérie ont été vendus, d’où le scandale actuel.

Lire également : Ouverture des frontières algéro-tunisiennes : ce que propose Benzaïm

Advertisement