Voyages et immigration – La découverte du variant britannique du Coronavirus pourrait retarder davantage la réouverture des frontières en Algérie. L’Institut Pasteur a en effet annoncé, hier jeudi, la détection de deux cas porteurs de cette nouvelle souche de la maladie.

L’Algérie maintient ses frontières fermées depuis le 17 mars 2020, au tout début de la pandémie de Covid-19 dont les premiers cas étaient des ressortissants ayant séjourné à l’étranger. Les autorités du pays n’ont, depuis, donné aucune date quant à une réouverture de l’espace aérien, maritime et terrestre du pays. De ce fait, les vols réguliers au départ et à destination de l’Algérie sont toujours suspendus.

Le début de la campagne de vaccination, le 30 janvier dernier avait suscité les espoirs quant à un retour à la normale dans les prochains mois. Néanmoins, ces espoirs ont été balayés suite à la récente décision des autorités algériennes de suspendre tous les vols spéciaux à destination du territoire national. Jusqu’ici, seul Air Algérie était autorisée à effectuer des vols de rapatriement depuis l’étranger, avec un vol de trois liaisons quotidiennes au départ de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle.

Nouveau variant du coronavirus en Algérie : quel impact sur les frontières ?

Hier jeudi, l’institut Pasteur a annoncé la découverte de deux cas du variant britannique du Coronavirus sur le territoire nationale. L’un de ces cas est, selon la même source, un ressortissant algérien récemment rentré de France. La découverte de ce variant britannique risque, notons-le, de compliquer davantage la situation relative à la réouverture des frontières de l’Algérie. De plus, elle risque également de retarder le retour des vols spéciaux au bénéfice des algériens bloqués à l’étranger. Ceux-ci seront d’ailleurs suspendus tout au long du mois de mars prochain.

En plus de la réouverture des frontières ou du moins d’une reprise des vols de rapatriement, la découverte de la nouvelle souche de la maladie qui frappe le monde depuis plus d’une année risque également de pousser le gouvernement à adopter de nouvelles mesures sur le territoire national. Un renforcement des mesures actuelles, ou un retour au confinement dans toutes les wilayas du pays semblent, dans ce sens, parmi les premières mesures que pourrait prendre le gouvernement dans les prochains jours.

Lire également : Coronavirus : le variant britannique détecté en Algérie