Crise sanitaire – Le variant britannique du coronavirus commence à se propager en Algérie. C’est en effet ce qu’a annoncé, hier jeudi, l’Institut Pasteur qui a indiqué que deux cas de cette nouvelle souche ont été détectés dans le pays.

En effet, deux cas du variant britannique du coronavirus ont été détectés en Algérie. Selon l’Institut Pasteur, qui a annoncé cette information dans la soirée d’hier jeudi, il s’agit de deux cas détectés sur des tests PCR positifs réalisés le 19 février dernier. « L’Institut Pasteur d’Algérie a détecté sur des PCR positives, datées du 19 février 2021, deux variants britanniques portant les mutations N501Y et D164G avec délétion des positions 69-79 qui sont des signatures génétiques de ce variant », a déclaré la même source dans un communiqué.

Lire également : Voyages depuis l’Algérie : L’union Européenne veut instaurer de nouvelles mesures

« Ces deux souches mutantes ont été détectées chez un membre du personnel de santé de l’EHS de Psychiatrie de Chéraga (…) et chez un immigré retournant de France pour l’enterrement de son père. », a précisé l’Institut Pasteur d’Algérie. « Les données récentes montrent que le variant britannique va devenir le virus dominant dans les prochains mois. », lit-on dans le même communiqué.

Nouveaux variants du Coronavirus : l’Algérie renforce ses mesures

Par ailleurs, il y a lieu de noter que l’Algérie vient de renforcer ses mesures de lutte pour prévenir une propagation des nouveaux variants du Coronavirus. Dans ce sens, les autorités algériennes, qui maintiennent la fermeture des frontières du pays depuis mars 2020, ont décidé d’annuler tous les vols de rapatriement à destination de l’Algérie. Cette décision concerne notamment les vols spéciaux qu’Air Algérie opérait au départ de Paris depuis le 10 janvier dernier. Suite à cette décision, l’ambassade algérienne en France et le consulat général d’Algérie à Lyon ont tous deux annoncé la suspension des inscriptions sur les listes de rapatriement pour les algériens bloqués sur le sol français.

Cette mesure de suspension ne concerne toutefois pas les vols spéciaux opérés par ASL Airlines et Air France au départ de l’Algérie. Ces deux compagnies, en plus de Transavia, continueront donc d’effectuer des vols pour le mois de mars prochain.

Lire également : Fermeture des frontières algériennes : le directeur de l’Institut Pasteur d’Algérie précise