Info Dnalgerie – Le gouvernement d’Aymen Benabderrahmane a tranché en faveur de la levée du confinement pour les voyageurs algériens en provenance de l’étranger, a indiqué le cabinet du chef de l’exécutif algérien dans une note consultée ce lundi par Dnalgerie.

Advertisement

L’Algérie a partiellement rouvert ses frontières depuis le 1er juin dernier, et les algériens qui souhaitent rentrer de l’étranger sont soumis à des conditions strictes. Lesdites personnes doivent ainsi présenter un test PCR réalisé moins de 36 heures avant leur départ et se soumettre à une période de confinement de cinq jours à leur arrivée sur le territoire national. Les frais de cette procédure, dont le montant a été fixé à 33.000 dinars par personne sont à la charge exclusive des voyageurs. Les étudiants et les personnes âgées à faible revenu sont néanmoins exemptées du paiement de cette somme.

Les autorités algériennes ont toutefois décidé, il y a quelques jours d’exempter certaines catégories de voyageurs de cette mesure de confinement. Les personnes concernées sont celles qui voyagent dans le cadre de l’accompagnement de la dépouille d’un proche décédé à l’étranger, ou pour assister aux obsèques d’un membre de leur famille proche décédé en Algérie. Les voyageurs âgés de plus de 80 ans sont également concernés, de même que les personnes qui ont subi une intervention chirurgicale ou qui souffrent d’une maladie nécessitant un suivi médical permanent.

Le gouvernement d’Aymen Benabderrahmane vient également d’étendre la levée de la mesure de confinement à l’ensemble des voyageurs algériens en provenance de l’étranger. C’est en effet ce qu’a indiqué le chef de l’exécutif algérien dans une note datée de ce lundi 26 juillet et consultée par Dnalgerie. ” En application des instructions de Monsieur le Président de la République applicables aux personnes accédant au territoire national à bord des vols commerciaux réguliers, j’ai l’honneur de vous informer que l’obligation d’observer un confinement sanitaire de cinq jours est levée “, lit-on dans la note signée par le premier ministre algérien.

” En conséquence, les personnes accédant au territoire national devront se soumettre aux conditions suivantes : la présentation d’un test RT-PCR négatif de 36 heures [et] la réalisation d’un test antigénique à l’arrivée “, mentionne la même correspondance.

Lire également :

Algérie : les voyages avec la France de nouveau compromis ?

Advertisement