Info Dnalgerie – La compagnie aérienne turque, Turkish Airlines a apporté des précisions concernant ses vols de rapatriement entre l’Algérie et la Turquie. Ladite compagnie a, pour rappel, annoncé la reprise de son programme dans les deux sens pour ce mois d’avril.

Advertisement

Alors qu’Air Algérie ne semble pas prête à reprendre ses vols spéciaux pour ce mois d’avril, plusieurs compagnies étrangères assureront des dessertes au cours de ce mois avec les aéroports algériens. Air France, ASL Airlines et Transavia desserviront notamment la France au départ des aéroports d’Alger, Oran, Annaba et Béjaïa tout au long du mois en cours. Il s’agira évidemment de vols spéciaux, que les compagnies réservent en priorité aux ressortissants étrangers qui se trouvent encore en Algérie.

Turkish Airlines a annoncé, de son côté, la reprise de ses vols au départ et à destination de l’Algérie pour ce mois. La compagnie aérienne turque a programmé deux vols hebdomadaire, chaque dimanche et chaque mercredi jusqu’à la fin de ce mois. La communauté algérienne en Turquie avait, pour rappel, adressé un message au chef de l’État le 7 mars dernier pour réclamer la réouverture des frontières. « À l’approche du mois sacré du Ramadan, nous appelons le président de la République à rouvrir progressivement les frontières tout en prenant les mesures adéquates en vigueur au niveau international », a notamment écrit le Forum de la communauté algérienne en Turquie.

Rapatriement en Algérie : les précisions de Turkish Airlines

Turkish Airlines vient en effet d’apporter des précisions concernant ses vols de rapatriement entre la Turquie et l’Algérie pour ce mois d’avril. Contactée ce jeudi par Dnalgerie, la compagnie turque a indiqué, entre autres, que seuls les ressortissants algériens titulaires d’une autorisation d’entrée sur le territoire national pourront voyager sur ses vols entre Istanbul et Alger. « Les conditions d’entrée en Algérie sont définies par les autorités de ce pays, et tous les passagers souhaitant voyager doivent avoir une autorisation d’entrée délivrée par les autorités algériennes », a expliqué Turkish Airlines.

« Après l’examen de ces autorisations par nos services, [les passagers] pourront passer à l’étape de réservation et d’achat des billets », précise Turkish Airlines, qui rappelle par ailleurs qu’il « y a une exigence de test PCR (négatif et réalisé moins de 72 heures avant la date prévue pour le vol, ndlr) ».

Lire également : Vols de rapatriement : bonne nouvelle pour les algériens de Turquie

Advertisement