Voyages et immigration – Plusieurs spécialistes algériens tirent la sonnette d’alarme, suite à la flambée des nouvelles contaminations à la Covid-19 en Algérie, allant même jusqu’à qualifier la situation sanitaire de catastrophique. Cette hausse des nouveaux cas positifs au Coronavirus en Algérie pourrait conduire les autorités algériennes à procéder à une nouvelle fermeture des frontières. C’est ce que laissent entendre ces mêmes spécialistes.

Advertisement

« On fait face à une flambée du Covid-19. Plusieurs épidémiologistes parlent d’une 3e vague que nous constatons sur le terrain. Beaucoup de services qui avaient été exclus du Covid sont actuellement surchargés et, apparemment, cela va continuer. Pour le moment, nous ne vivons pas la situation catastrophique comme dans les pays voisins, mais cela risque d’arriver. », a averti le Professeur Kamel Bouzid, chef du service d’oncologie au CPMC d’Alger, dans un entretien accordé au site web d’information TSA.

« La situation épidémiologique dans notre pays n’est pas rassurante et suscite des inquiétudes au vu de la recrudescence des cas et des décès, notamment dans les wilayas à forte densité, à l’instar d’Alger, de Constantine et d’Oran », a affirmé de son coté le Pr Mahyaoui, membre du comité scientifique en charge du suivi de l’évolution de l’épidémie du Coronavirus en sol algérien, lors de son récent passage sur les ondes de la radio nationale algérienne.

Le Professeur Mahyaoui a même déclaré que le recours au confinement n’était pas à exclure. Si cela venait à se faire, une nouvelle fermeture des frontières algériennes pourrait être également mise en place, surtout que plusieurs pays font face à une hausse drastique des contaminations au variant Delta du Coronavirus.

Ces sorties médiatiques des deux spécialistes ne sont pas parties pour rassurer les membres de la diaspora algérienne, qui sont déjà plus qu’agacés par l’impossibilité d’acquérir des billets d’avion pour des vols à destination de l’Algérie. Une nouvelle fermeture des frontières serait synonyme de catastrophe pour les ressortissants algériens établis à travers les quatre coins du globe, qui espéraient bien passer les fêtes de l’Aid El Kebir parmi les siens.

Lire également :

Europe : les algériens vaccinés au Sputnik V interdits de voyager ?

 

Advertisement