Actualité – Un député algérien du FLN se trouve au coeur d’un scandale de corruption en France, rapporte ce mercredi la radio publique France bleu. Selon la même source, cette affaire implique au total 197 ressortissants algériens.

Selon le même média sus-cité, l’affaire en question a eu lieu entre 2014 et 2019. Trois individus, âgés entre 61 et 82 ans ont comparu devant le tribunal de Grenoble, dans le Sud-Est de la France pour complicité dans cette affaire, qui concerne une fraude à grande échelle aux dépends de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) du département de l’Isère. Cette dernière a estimé ses pertes à plus d’un million d’Euros sur la période sus-mentionnée.

Dans les détails, les personnes impliquées dans cette affaires ont permis à 197 algériens de bénéficier de l’aide médicale d’État (AME) en France, alors que ceux-ci n’y avaient pas droit. L’aide médicale d’État est, rappelons-le, un dispositif réservé aux sans-papiers qui se trouvent en France depuis plus de trois mois, ce qui n’était pas le cas des 197 personnes impliquées dans cette affaire.

Un député algérien au coeur d’un scandale de corruption en France : la justice demande un complément d’enquête

En outre, France bleu a indiqué que le tribunal de Grenoble avait demandé un complément d’enquête sur cette affaire de corruption, dans lequel est notamment impliqué un député algérien. « Parmi les fraudeurs présumés, il y a un député du FLN qui selon la CPAM a bénéficié de plusieurs milliers de soins, un notaire qui possède un appartement à Paris, des médecins, des architectes », indique en effet ledit média.

Toujours selon la même source, les 197 algériens cités dans cette affaire seraient originaires des wilayas de Constantine et d’Annaba, dans l’est de l’Algérie. L’identité du député du FLN sus-cité n’a cependant pas été révélée.

Notons, en outre, que la France reste l’une des destinations privilégiées des algériens pour leurs soins à l’étranger. Selon un rapport de l’ONG médecins du monde (MDM) rendu public en octobre 2020, les algériens sont ainsi la population étrangère la plus présente dans les hôpitaux français, avec 14,5% du total des étrangers hospitalisés dans ce pays.

Lire également : Frontières et reprise des vols en Algérie : ce que l’on sait