Diaspora algérienne – Une famille algérienne a trompé l’État français pendant des années en se rendant coupable d’une fraude à la Caisse d’allocations familiales (CAF), rapporte ce mercredi Le Dauphiné Libéré.

Advertisement

C’est en effet une fraude qui s’est étalée sur plusieurs années, et dont s’est rendue coupable une famille algérienne résidant sur le territoire national. Selon les faits rapportés par le média mentionné précédemment, ladite famille aurait en effet touché pas moins de 80.000 Euros d’aides de l’État français.

Les aides perçues par cette famille algérienne , qui a trompé l’État français pendant de nombreuses années, provenaient notamment du Revenu de solidarité active (RSA) accordé par la Caisse d’allocations familiales (CAF). Selon Le Dauphiné Libéré, la fraude s’est ainsi étalée sur un total de six ans, au cours desquels la famille mise en cause a perçu 550 Euros d’aides par mois.

Alors que les bénéficiaires du RSA sont soumis à de nombreuses conditions, dont celle de résider en France, les mis en cause l’ont perçu alors qu’ils résidaient en Algérie. Ce n’est que lors de leur réinstallation sur le territoire français en 2021 que la supercherie a été constatée. « Si ce dossier arrive devant un tribunal, c’est du fait de l’ampleur de la fraude, son montant et sa durée (…) C’est une malhonnêteté qui fragilise le système », a notamment déclaré le vice procureur chargé de cette affaire, qui est passée devant la justice française hier mardi dans la ville d’Avignon (Sud).

Pour leur défense, les membres de cette famille composée de deux parents et de quatre enfants ont affirmé qu’ils ont continué à percevoir le RSA en raison du fait que le père de famille, qui a fait plusieurs voyages entre les deux pays à cause d’une maladie, ignorait le caractère illégal de cette fraude. Toujours selon Le Dauphiné Libéré, la justice a requis une peine de 3 à 4 mois de prison en plus du remboursement des sommes perçues pendant toutes ces années. Le jugement définitif sera rendu le 15 mars prochain, tandis que les mis en cause ont déjà commencé à rembourser les sommes dues, indique le Dauphiné Libéré.

Lire également : France : l’incroyable acte héroïque d’un livreur algérien

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici