Voyages et immigration – L’ouverture des frontières en Algérie et la programmation de nouveaux vols sont revenus au coeur de l’actualité depuis quelques jours. Le Pr Riyad Mahyaoui, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie a apporté quelques précisions à ce sujet.

Advertisement

La reprise des voyagess en Algérie, qui est effective depuis le 1er juin 2021 reste pour le moment partielle et loin de répondre à la très forte demande de la diaspora. Au cours de la semaine qui vient de s’écouler, de nombreux rebondissements ont eu lieu au sujet du renforcement du programme des vols.

Rappelons en effet que le ministère des Transports avait annoncé, mercredi dernier, un nouveau programme comportant pas moins de 108 vols supplémentaires avec plusieurs destinations, dont de nombreuses villes françaises. Ledit programme, qui était sensé entrer en vigueur hier 15 mars, a dû être suspendu pour des raisons qui restent encore méconnues.

Selon plusieurs sources, la suspension de ce programme, ainsi que le limogeage du désormais ex-ministre des Transports auraient pour cause le fait que le comité scientifique s’est opposé à l’ouverture de nouvelles lignes avec certains pays où la situation sanitaire reste encore préoccupante, à l’image de la Chine.

Ouverture des frontières en Algérie, nouveaux vols : un spécialiste précise

Dans ce contexte, un spécialiste vient de s’exprimer sur l’ouverture des frontières et la programmation de nouveaux vols avec l’Algérie. Il s’agit du Pr Riyad Mahyaoui, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19. Celui-ci est en effet revenu sur plusieurs sujets, dans un entretien accordé hier mardi au média spécialisé Visa Algérie.

S’il se montre favorable à un allègement des restrictions sanitaires, le Pr Mahyaoui estime qu’il faut quant même rester prudent, en raison du fait que plusieurs pays du monde connaissent un regain des cas de contamination. « La situation sanitaire est très confortable. Pour vous donner une idée, sur les 25 cas par jour, il y a 35 wilayas où il y a zéro cas. Les autres wilayas c’est un à deux cas. », a-t-il notamment dit. « Ce que je peux dire aujourd’hui c’est qu’on est sorti de la 4e vague mais je ne pourrais pas dire qu’on est sorti de la pandémie. Car, il y a un frémissement à l’échelle mondiale et un léger rebond dans certains pays, notamment la Chine. », affirme le même spécialiste.

« Le comité scientifique va faire des propositions pour alléger les protocoles sanitaires. Et ce que ce soit à l’entrée qu’à la sortie du pays, dans les mosquées, etc », dit-il également, tout en insistant toutefois sur le fait que la réouverture des frontières et la programmation de nouveaux vols reste du ressort des hautes autorités du pays, seules habilitées à statuer définitivement sur cette question.

« Il s’agit de la souveraineté du pays et c’est aux autorités supérieures de faire des propositions pour ouvrir d’autres vols et destinations. Le comité scientifique est juste sollicité pour réfléchir à l’allègement du protocole sanitaire en fonction de la situation épidémiologique. », a-t-il rappelé. 

Le Pr Mahyaoui a enfin conclu en rappelant la nécessité de rester prudent face au risque d’une nouvelle vague de la pandémie. « On parle aujourd’hui du deltacron, fusion entre le delta et l’omicron. Cela reste des théories, mais ce qui est sûr c’est qu’il y a un frémissement et un regain de cas dans beaucoup de pays. », a-t-il dit.

Lire également : France : L’histoire émouvante d’une Algérienne victime de violences

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici