Actualité algérienne – La compagnie nationale du transport aérien, Air Algérie a été sévèrement sanctionnée après s’être rendue coupable d’un grave dérapage il y a quelques jours.

Advertisement

La compagnie aérienne nationale, Air Algérie a déjà suscité de nombreuses polémiques depuis la réouverture partielle des frontières en juin 2021. Entre les prix excessifs des billets, le manque d’organisation ou encore des comportements abusifs à l’égard des passagers de la part de certains employés, la compagnie aérienne algérienne n’a ainsi pas manqué de s’attirer les foudres des voyageurs.

Il y a quelques jours, elle s’était d’ailleurs rendue coupable d’un grave dérapage qui a suscité la polémique sur les réseaux sociaux. Dans une publication pour faire la promotion de ses destinations, Air Algérie a ainsi décrit la ville de Tlemcen, à l’Ouest de l’Algérie, comme ayant des « racines maroco-espagnoles ». « Fière de son passé riche et varié, avec ses monuments historiques maroco-espagnols et sa touche andalouse, Tlemcen , la ville de l’art et de l’histoire est surnommée la perle du Maghreb », écrivait en effet la compagnie nationale.

La publication en question avait été rapidement retirée, mais pas avant d’attirer l’attention des internautes et de certains médias marocains, qui s’en sont servis pour mener, une fois de plus, une campagne de propagande à l’égard de l’Algérie. Certains médias du royaume chérifien n’ont ainsi pas manqué de déclarer qu’Air Algérie avait « dit la vérité » par rapport à la ville de l’ouest algérien.

Grave dérapage au sujet de Tlemcen : Air Algérie sévèrement sanctionnée

Air Algérie vient d’ailleurs d’être sévèrement sanctionnée pour ce grave dérapage. En effet, selon ce que rapporte ce mercredi le média spécialisé Visa Algérie, qui cite des sources proches du dossier, la directrice marketing de la compagnie nationale a été remerciée suite à cet bourde.

Toujours selon le même média, la publication qui avait créé une vive polémique serait l’oeuvre d’une agence française, liée par un contrat à Air Algérie dont elle assurait le volet communication. Le DG par intérim de la compagnie nationale, Amine Mesroua aurait d’ailleurs résilié ledit contrat, ajoute le média précédemment mentionné.

Lire également : France-Algérie : nouveau renforcement des vols

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici