Voyages et immigration – La compagnie aérienne Tassili Airlines a répondu à la polémique dont elle fait l’objet depuis quelques jours en Algérie, suite à de graves accusations de la part du syndicat national des pilotes de ligne (SPLA).

Advertisement

Comme la compagnie nationale Air Algérie, la Tassili Airlines qui est détenue par le groupe public Sonatrach a grandement souffert de la crise sanitaire mondiale qui sévit depuis le début de l’année 2020.

Ladite compagnie aérienne, qui s’occupe notamment de transporter les employés de Sonatrach entre le Nord et le sud du pays a vu ses avions cloués au sol entre les mois de mars et décembre de l’année dernière. Elle a depuis repris ses liaisons sur le réseau domestique algérien.

Toutefois, cette compagnie aérienne s’est retrouvée au cœur d’une vive polémique en Algérie, concernant notamment le versement des salaires de ses pilotes. Dans une lettre adressée à l’Inspection générale du travail, le Syndicat national des pilotes de lignes (SPLA) a notamment accusé Tassili Airlines de « multiples enfreintes et dépassements ». 

Parmi les sujets évoqués par le SPLA figure notamment la question des salaires que la compagnies aérienne n’aurait pas versé, en plus de réductions qu’elle aurait appliqué sans passer par les « assises légales et sans explications aux concernés ni aux partenaires sociaux ».

Au cœur d’une vive polémique en Algérie : Tassili Airlines répond

Face à la polémique dont elle fait l’objet depuis quelques jours en Algérie, Tassili Airlines a tenu à réagir et à répondre aux graves accusations du SPLA.  « Il est utile de souligner qu’au plus fort de la crise économique mondiale, provoquée par la pandémie de COVID-19, Tassili Airlines a exécuté normalement le programme de ses vols approuvé, et ce, depuis le 11 avril 2020 à ce jour et l’ensemble des travailleurs de la Compagnie ont perçu leur salaire dans les délais requis, y compris les pilotes. », a indiqué ladite compagnie dans une mise au point publiée par le média spécialisé Visa Algérie, et au travers de laquelle la filiale de Sonatrach apporte « un démenti catégorique » aux accusations du SPLA.

« De plus, le dialogue social sincère et constructif entretenu avec nos partenaires sociaux a permis à la Compagnie de faire face aux défis de l’heure. », précise la même compagnie en réponse à l’accusation de passer outre les procédures légales dans ses décisions.

Lire également : Vols Algérie – France : vers une nouvelle hausse fulgurante des prix des billets ?

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici