Diaspora algérienne – Le dernier communiqué du Ministère des Transports, annonçant la hausse des vols vers l’Algérie suscite une vive polémique parmi les Algériens de l’étranger, et notamment de France.

Advertisement

Le ministère des Transports a en effet annoncé, ce lundi 28 Mars une hausse des vols au départ et à destination du territoire national. Un communiqué dans ce sens a été publié sur la page Facebook officielle du département d’Abdallah Moundji. Le document précise qu’un nouveau programme entrera en vigueur à partir de demain 29 Mars, avec 64 vols supplémentaires au départ et à destination de plusieurs pays.

En réalité, ce programme est le même que celui qui avait été rendu public jeudi dernier, avant d’être supprimé par la suite. Sans surprise, la France se taille la part du lion dans le nouveau programme, avec 49 vols supplémentaires en plus de ceux qui sont actuellement en vigueur. Les autorités ont par ailleurs décidé de rouvrir plusieurs dessertes, notamment au départ de Lille, Toulouse, Nice ou encore Lyon.

Grosse polémique sur la hausse des vols vers l’Algérie

Toutefois, cette hausse des vols vers l’Algérie suscite une vive polémique parmi les Algériens de l’étranger, et notamment de France. Sur les réseaux sociaux, ceux-ci ne manquent pas d’afficher leur colère notamment face au fait que le gouvernement n’a rouvert aucun aéroport algérien au trafic international.

« Qu’en est-il des aéroports de Biskra et de Batna ? les habitants du Sud ne sont-ils pas des citoyens eux aussi ? », s’indigne ainsi un internaute sur le réseau social Facebook. « Qu’en est-il de l’aéroport de Béjaïa ? n’est-il pas possible de l’ouvrir pour au moins une liaison par semaine ? si vous ne le faites pas pour nous, faites-le au moins pour nos enfants qui ne peuvent pas supporter un voyager en voiture entre Alger et Béjaïa », dit un autre.

De nombreux autres internautes ont également mis l’accent sur les prix des billets, estimant que seule une ouverture totale des frontières pourra ramener ceux-ci à des niveaux plus accessibles pour les voyageurs. « Monsieur le président, Monsieur le premier ministre, nous attendons toujours une ouverture complète des frontières qui reste le seul moyen de baisser les prix des billets, et de relancer l’économie nationale grâce à la contribution de la diaspora », estime ainsi un internaute.

Notons que selon le communiqué publié aujourd’hui, cette augmentation des vols n’est qu’une première étape d’un processus dont la finalité devrait être l’ouverture complète des frontières et le retour au nombre de liaisons d’avant la crise sanitaire. Comme pendant les mois précédents, les compagnies des pays concernés par ce programme devraient également bénéficier du même nombre de liaisons qu’Air Algérie, et ce dans le cadre de l’application du principe de réciprocité.

Lire également : Urgent : nouveau communiqué du ministère des Transports sur les vols vers l’Algérie

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici