Actualité Algérienne – La société nationale des télécommunications, Algérie Télécom a annoncé ce lundi de nouvelles offres concernant ses services internet.

L’entreprise nationale des télécommunications, Algérie Télécom a annoncé ce lundi dans un communiqué de nouvelles offres concernant ses services internet. Les offres en question concernent les clients de l’entreprise étatique abonnés aux services Idoom ADSL et Idoom fibre. Dans les détails, l’entreprise étatique algérienne propose notamment l’offre de connexion de 4 Mbps à 1.600 dinars par mois, qui était le tarif jusque là appliqué à l’offre 2 Mbps.

Algérie Télécom a également annoncé que ses clients pourront désormais souscrire à l’offre ADSL d’un débit de 10 Mbps pour un tarif mensuel de 2.599 dinars, qui était appliqué jusque là à l’offre 8 Mbps. Par ailleurs, la même source a également indiqué que les tarifs des offres 20 Mbps et 100 Mbps seraient désormais respectivement de 3.999 dinars et 7.999 dinars par mois, au lieu de 4.999 et 9.999 dinars précédemment.

Nouvelles offres Internet d’Algérie Télécom : ce qui va changer

Notons qu’avec ces nouvelles promotions, les clients d’Algérie Télécom bénéficiant jusqu’ici de l’offre internet de 2 Mbps verront leur débit augmenté automatiquement à 4 Mbps, qui est désormais le débit minimum proposé par l’entreprise nationale. En outre, les clients disposant actuellement du débit de 8 Mbps auront également droit à une augmentation pour atteindre les 10 Mbps.

Notons que l’augmentation du débit minimum d’Internet en Algérie avait déjà été annoncée il y a quelques mois par le ministre de la poste et des télécommunications, Brahim Boumzar.  « Nous allons augmenter le débit internet minimum. L’objectif à court terme est d’arriver à un débit minimum de 4 à 8 mégas pour que le citoyen puisse accéder à des services à valeur ajoutée comme la VOD et la vidéo haute définition », avait-il déclaré le 12 janvier dernier, dans un entretien à l’agence de presse officielle algérienne. À l’occasion, le premier responsable du secteur des télécommunication avait également abordé le problème de la lenteur d’Internet en Algérie, dont les citoyens se plaignent depuis plusieurs années. « Nous avons mis tous les moyens pour régler cette situation à travers la modernisation, en cours, des infrastructures du secteur des TIC » avait-il déclaré à ce sujet.

Lire également : Conseil des ministres : l’amélioration du débit internet au menu