Voyages et immigration – La compagnie aérienne nationale, Air Algérie n’a pas encore dévoilé son programme de vols avec le Qatar et n’a pas non plus commencé à desservir ce pays du Golfe.

Advertisement

Le ministère algérien des transports avait annoncé il y a quelques jours le renforcement du programme de vols avec le territoire national, et ce avec l’ajout d’un nouveau pays à la liste de ceux concernés par la réouverture des frontières algériennes. Il s’agit du Qatar, pays du Golfe frontalier de l’Arabie Saoudite, et avec qui une reprise des vols était réclamée depuis déjà plusieurs mois.

Avec l’ajout de ce nouveau pays, le total des destinations concernées par l’ouverture partielle des frontières nationales passe à 11 au lieu de 10 précédemment. Le nombre total de vols hebdomadaires passe quant à lui à 102 au lieu de 98. Sur les quatre nouveaux vols ajoutés sur la ligne Alger-Doha-Alger, la compagnie nationale Air Algérie en effectue deux, alors que Qatar Airways assure les deux autres liaisons.

Mais alors que Qatar Airways a déjà dévoilé son programme de liaisons entre les deux pays depuis quelques jours, la compagnie publique algérienne semble toujours temporiser.

Voici pourquoi Air Algérie n’a pas encore lancé ses vols avec le Qatar

Air Algérie n’a en effet pas dévoilé son programme de vols avec le Qatar à l’heure actuelle, et elle n’a pas non plus repris ses vols avec ce pays. Cette attitude de la compagnie nationale algérienne n’a d’ailleurs pas manqué de soulever les interrogations, d’autant plus qu’habituellement, elle était toujours la première à communiquer sur son programme à chaque ajout d’une nouvelle destination.

Une source proche du dossier, citée hier par le média spécialisé Visa Algérie, a d’ailleurs expliqué pourquoi le transporteur public algérien n’a pas dévoilé son programme avec le Qatar. « Il s’agit pour Air Algérie d’une nouvelle ligne qui n’était pas au programme commercial auparavant », dit la même source. « Il y a des accords entre les deux pays et les deux autorités de l’aviation civile. D’un point de vue commercial, il faut étudier le coût de ces vols pour établir le prix des billets », a-t-elle ajouté.

La compagnie aérienne nationale devrait d’ailleurs ouvrir une agence commerciale à Doha, et ce pour faciliter l’organisation de ses dessertes.  « Comme c’est une nouvelle ligne, ça nécessite des moyens humains et matériels. L’opération est en cours et elle prendra le temps qu’il faudra », a dit la même source précédemment mentionnée.

Lire également : Air Algérie : vers l’ouverture de nouvelles lignes aériennes

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici