Voyages et immigration – La question du confinement des voyageurs continue de susciter le débat depuis quelques semaines en Algérie. Plusieurs spécialistes ont en effet appelé à la suppression de cette mesure.

Advertisement

L’Algérie a rouvert ses frontières depuis le 1er juin dernier, et les algériens de l’étranger peuvent voyager à destination du territoire national depuis cette date. Toutefois, ces personnes doivent se soumettre aux mesures sanitaires strictes décidées par le gouvernement. Elles doivent ainsi présenter un test PCR réalisé moins de 36 heures avant leur départ, et observer une période de cinq jours dans un hôtel une fois arrivées en Algérie. Les frais de cette mesure, dont le montant a été fixé à 33.000 dinars par personne sont à la charge des voyageurs, sauf pour les étudiants et les personnes âgées à faible revenu qui en sont exemptés.

Toutefois, cette mesure suscite une vive colère parmi les membres de la diaspora depuis son instauration, et ceux-ci ont notamment mis exergue le fait que les frais du confinement rendent le voyage en Algérie hors de portée pour de nombreuses personnes, surtout avec les prix des billets qui tournent autour des 700 Euros.

Vols vers l’Algérie : faut-il supprimer le confinement des voyageurs ?

Nombre de spécialistes ont également appelé à supprimer la mesure de confinement des voyageurs en Algérie. Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, qui s’est déjà exprimé à ce sujet à maintes reprises a notamment mis en avant le cas des voyageurs vaccinés, qui selon lui ne représentent pas de risque et ne devraient par conséquent pas être confinés. Le Pr Mohamed Belhocine a quant à lui insisté sur le fait que les variants du coronavirus, dont le variant Delta sont déjà présents en Algérie. Le même spécialiste a par conséquent estimé que la mesure de confinement, destinée à éviter l’entrée de nouvelles souches de la maladie sur le territoire national devait être levée.

En effet, malgré la situation sanitaire actuelle en Algérie, les chiffres de contamination parmi les passagers en provenance de l’étranger plaident en faveur de la levée de la mesure de confinement. Selon le média spécialisé Visa Algérie, citant des sources proches du dossier, il y a eu ainsi un total de 22.000 personnes confinées dans les différentes structures hôtelières dédiées à cette opération depuis l’ouverture des frontières. « En tout, il y a eu neuf cas positifs sur les 22 000 passagers depuis le 1er juin », indique la même source, qui souligne également que 80% des voyageurs ont été vaccinés dans leur pays de résidence.

Lire également : Algérie : interdiction d’accès aux lieux publics pour les non-vaccinés ?

Advertisement