Voyages et immigration  – Après avoir exprimé sa colère dimanche dernier quant au maintien de la fermetures des frontières en Algérie, le député de l’immigration, Tawfik Khedim, a effectué une visite de travail hier mardi à l’entreprise du transport maritime des voyageurs, pour appeler encore une fois, à l’ouverture des frontières.

Advertisement

Le député de l’immigration, Tawfik Khedim, s’est exprimé au début de cette semaine à l’Assemblée Populaire Nationale (APN) au sujet du maintien de la fermeture des frontières algériennes de façon générale. Notons que l’ouverture partielle des frontières aériennes et l’augmentation du nombre de vols depuis le 28 août dernier permet désormais à l’Algérie d’effectuer des liaisons avec sept pays, mais celles-ci ne suffisent plus à satisfaire la forte demande.

Le député a souligné durant son intervention la souffrance de la diaspora algérienne. « La pandémie n’est elle pas mondiale ? ceci n’a pourtant pas empêché la majorité des pays, une fois le choc initial dépassé, de rouvrir leurs frontières aux étrangers dans le respect des gestes de prévention. Ces pays n’ont d’ailleurs jamais fermé leurs frontières à leurs ressortissants » a-t-il déclaré. « ces pratiques ont laissé un sentiment d’humiliation chez la diaspora » a-t-il ajouté par la suite.

Ouverture des frontières maritimes en Algérie : la mobilisation d’un député

Tawfik Khedim s’est déplacé hier mardi, accompagné d’une délégation officielle à l’entreprise nationale de transport maritime de voyageurs. « Durant la rencontre avec le directeur général et des autres responsables de la société, la situation de cette importante entreprise a été abordée ainsi que celle de ses équipes et ses navires qui se trouvent prêts à agir contre la pandémie dans le cas de la reprise des traversées maritimes » a-t-il écrit hier soir sur sa page Facebook officielle.

Le député a profité de l’occasion pour insister sur l’urgence de rouvrir les frontières et permettre à l’entreprise de reprendre ses activités. « La plus importante conclusion de cette rencontre est la nécessité d’accélérer l’ouverture des frontières maritimes et de donner le feu vert pour la reprise des traversées » a-t-il avancé. Il a également affirmé que « les organismes de santé spécialisés confirment la possibilité de cette réouverture avec le respect des mesures sanitaires mises en place à l’échelle mondiale ». Il a ajouté que « ceci permettra à la communauté algérienne de se déplacer en Algérie et sauvera la société nationale qui a subi d’énormes pertes financières ». Selon lui, les autorités doivent agir au plus vite pour mettre fin à la situation.

Lire également : Algérie Ferries : colère et polémique autour de la réouverture des frontières

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici