Algérie actualité – Le ministre des transports, Lazhar Hani s’est exprimé ce mardi sur plusieurs sujets, dont notamment l’ouverture des frontières de l’Algérie. Le même responsable a également évoqué la reprise du transport inter wilayas.

Advertisement

Lazhar Hani est en effet revenu ce mardi, une nouvelle fois, sur la question de l’ouverture des frontières de l’Algérie. Le ministre des transports, qui s’est exprimé lors d’une conférence de presse, a réaffirmé que la décision sur ce sujet revenait au chef de l’État, seul habilité à décider de la réouverture des frontières du pays.

Outre la question de l’ouverture des frontières, Lazhar Hani a également évoqué la reprise du transport inter wilayas. Dans ce sens, le même responsable a indiqué que cette décision dépendait de l’évolution de la situation sanitaire dans le pays. « Lorsque la situation sanitaire sera favorable, nous reprendrons le transport inter wilayas », a ainsi indiqué M.Hani.

Fermeture des frontières en Algérie : le secteur des transports durement touché

Par ailleurs, le ministre a également évoqué les pertes qu’a subies son secteur depuis le début de la pandémie de Covid-19, notamment en raison de la fermeture des frontières et de l’arrêt du transport inter wilayas en Algérie. Lazhar Hani a d’ailleurs donné quelques chiffres pour étayer ses propos.

Ainsi, la compagnie aérienne nationale Air Algérie a subi des pertes se chiffrant à 40 milliards de dinars, a déclaré le ministre des transports. Le secteur du transport maritime a également été durement touché, puisqu’il a subi des pertes se chiffrant à 9 milliards de dinars depuis le début de la crise sanitaire, a indiqué le même responsable.

Reprise des vols internationaux : quand interviendra la décision ?

Toujours en ce qui concerne la réouverture des frontières et la reprise des vols internationaux, rappelons qu’aucune date n’a été avancée pour le moment. Le président de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, Kamel Senhadji, avait estimé au début du mois en cours que l’Algérie ne devrait pas ouvrir ses frontières avant d’acquérir un vaccin contre la Covid-19. Les autorités devraient remplir cette condition à partir de janvier 2021.

Le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune avait en effet annoncé le 20 décembre dernier qu’il avait donné des instructions pour lancer une campagne de vaccination en Algérie à partir du mois prochain. Le ministre de la santé, Abderrahmane Benbouzid a également confirmé, il y a quelques jours, que le vaccin contre le Coronavirus serait disponible à la même période. La réouverture des frontières de l’Algérie devrait donc intervenir, selon toute vraisemblance, dès les premiers mois de 2021.

Lire également : Trafic aérien : le ministre des transports critique sévèrement Air Algérie

Advertisement