« Piano et trotinettes sont ses changements à l’aéroport international d’Alger » : Mediouni moqué

Aéroport Alger Mediouni piano

L’acteur et producteur Reda City 16 a récemment déclenché un débat enflammé sur Facebook avec un commentaire ironique sur les récents changements à l’aéroport international d’Alger. « Piano et trottinettes sont les changements de Mediouni à l’aéroport international d’Alger », a-t-il écrit, faisant référence aux nouvelles installations mises en place par Tahar Allache, le PDG de la société de gestion de l’aéroport d’Alger.

Cette publication a suscité des réactions partagées parmi les internautes. D’un côté, certains ont défendu les initiatives de Mediouni, arguant que l’ajout d’un piano à l’aéroport international d’Alger et de trottinettes pour les employés vise à moderniser et à humaniser l’espace aéroportuaire, offrant ainsi aux passagers une expérience plus agréable et divertissante. Ces supporters voient ces initiatives comme des tentatives de rendre l’aéroport plus convivial et de suivre les tendances internationales en matière de confort des passagers.

D’un autre côté, de nombreux critiques ont exprimé leur mécontentement, estimant que ces ajouts sont superficiels et ne répondent pas aux véritables problèmes de l’aéroport. Les critiques se sont concentrés sur des aspects jugés plus fondamentaux, comme l’état déplorable des toilettes, le manque de chariots fonctionnels pour les bagages, et une gestion inefficace des services de base. Selon ces détracteurs, les efforts devraient d’abord se concentrer sur l’amélioration de ces aspects essentiels avant d’introduire des éléments jugés secondaires.

Dans un tout autre registre, la Société Nationale des Transports Ferroviaires (SNTF) a récemment annoncé une initiative significative visant à améliorer la connectivité entre l’aéroport international d’Alger, Houari Boumediene, et la Gare Agha. Cette nouvelle ligne ferroviaire vise à faciliter les déplacements des passagers tout en offrant une alternative rapide et économique aux trajets en voiture souvent perturbés par les embouteillages.

Selon le communiqué de la SNTF, les trains assurant la liaison entre la Gare Agha et l’aéroport international d’Alger circuleront à une fréquence horaire. Cette régularité permettra aux voyageurs de bénéficier d’une flexibilité optimale pour organiser leurs déplacements. Les arrêts prévus aux gares d’El-Harrach et de Bab Ezzouar couvriront des zones stratégiques, assurant ainsi une accessibilité maximale aux passagers en provenance ou à destination de ces quartiers.

Les horaires de la ligne ont été spécifiquement conçus pour répondre aux besoins des voyageurs, notamment ceux arrivant ou partant par avion. Les départs toutes les heures garantissent que les passagers auront la possibilité de prendre un train sans devoir attendre longtemps, ce qui est particulièrement avantageux pour ceux qui sont pressés ou qui préfèrent éviter les imprévus liés à la circulation routière.

Le tarif pour ce trajet a été fixé à 80 DZD, un prix attractif qui rend ce service accessible à une large population. Cette tarification compétitive vise également à proposer une alternative économique par rapport aux taxis ou aux services de transport privés, tout en encourageant les voyageurs à opter pour le train et en contribuant ainsi à réduire la congestion routière autour de l’aéroport.

Pour simplifier l’expérience des passagers, la SNTF a mis en place un système d’achat de billets permettant d’acquérir des billets pour les grandes lignes directement depuis la gare de l’aéroport. Une fois en possession de leur billet, les voyageurs peuvent se rendre gratuitement jusqu’à la Gare Agha à Alger pour prendre leur correspondance. Cette initiative vise à faciliter les déplacements longue distance pour les passagers arrivant à Alger, leur offrant une transition fluide et efficace entre l’avion et le train.

Les gares desservies, notamment celles d’El-Harrach et de Bab Ezzouar, seront équipées pour accueillir les passagers dans un environnement confortable et fonctionnel, offrant des services adaptés à leurs besoins. Cette approche garantit une expérience de voyage agréable et sans tracas, renforçant ainsi l’attractivité de cette nouvelle liaison ferroviaire.

Cette initiative s’inscrit dans une stratégie plus large visant à moderniser et à améliorer les infrastructures de transport en Algérie. En facilitant les déplacements entre l’aéroport et le centre-ville d’Alger, la SNTF espère non seulement réduire les embouteillages mais aussi promouvoir l’utilisation des transports publics. Cette démarche contribue à la réduction de l’empreinte carbone tout en encourageant des modes de transport plus durables et efficaces.

Avec des départs réguliers, des tarifs attractifs et des installations modernes, cette nouvelle liaison ferroviaire promet de simplifier les déplacements des voyageurs tout en améliorant la gestion du trafic autour de l’aéroport. Les voyageurs peuvent désormais envisager leurs déplacements avec plus de tranquillité, sachant qu’une solution rapide, fiable et économique est disponible pour relier l’aéroport international d’Alger au cœur de la capitale.

Lire également :

Aéroport d’Alger : intercepté par la douane avec des munitions, il affirme les ramener « pour des mariages »

L’aéroport international d’Alger tourné en dérision suite à une nouveauté introduite par Mediouni

« C’est son droit  » : le PDG de l’aéroport international d’Alger défend Mister AB (Vidéo)