Voyages et immigration – La compagnie nationale Air Algérie est au centre d’une nouvelle polémique, suite à de graves révélations concernant le recrutement de ses employés.

Advertisement

Air Algérie enchaîne les polémiques depuis plusieurs années. Depuis la reprise de ses vols internationaux le 1er juin dernier, la compagnie nationale algérienne est au centre des critiques de la diaspora. Ceux-ci dénoncent en effet de nombreuses lacunes dans l’organisation de ses liaisons avec le territoire national, notamment au départ de la France.

Parmi les sujets qui font le plus jaser la diaspora ces derniers temps, on peut citer notamment les prix des billets d’Air Algérie. En effet, celle-ci applique des tarifs moyens de 500 euros pour un aller simple sur la ligne Paris-Alger. Un montant qui, faut-il le dire, rend le voyage inaccessible pour une grande partie des citoyens, notamment ceux qui souhaitent voyager en famille.

Les retards et le manque de prise en charge des voyageurs, dont les personnes âgées figurent également en tête de liste des sujets qui suscitent de vives réactions à l’encontre de la compagnie aérienne nationale.

Graves révélations sur le recrutement chez Air Algérie

Dans ce contexte, Air Algérie vient de se retrouver une nouvelle fois sous le feu des critiques, suite à de graves révélations concernant le recrutement de ses employés. Sur les réseaux sociaux, les algériens critiquent souvent cette compagnie, qu’ils accusent de pratiques opaques lorsqu’il s’agit d’ouvrir de nouveaux postes de travail en son sein.

Selon une source au sein de ladite compagnie, citée ce mercredi par le média spécialisé Visa Algérie, les critiques à ce sujet sont loin d’être injustifiées. La même source reconnaît en effet qu’Air Algérie a souvent recours au recrutement des membres des familles de ses cadres et responsables.

« Air Family, comme l’on appelle existe bel et bien. C’est un phénomène qu’on peut observer dans les métiers de la direction des opérations au sol et celle du catering où, généralement, dès que l’occasion se présente, les cadres ou les employés en partance vers la retraite essayent de favoriser le recrutement de leurs proches », explique la même source.

En plus de recruter souvent des proches de ses cadres et responsables, la compagnie nationale concentrerait également ses opérations de recrutement sur les localités proches de l’aéroport d’Alger. « Le phénomène de l’axe Dar El Beida-Hammadi-El Djomhoria existe aussi. On peut observer ça aussi dans les métiers des opérations au sol comme la manutention. », ajoute la même source précédemment mentionnée.

Toutefois, il y a des postes pour lesquels Air Algérie préfère procéder selon les critères classiques. « Dans les métiers de l’IT (informatique), du technique, de la maintenance et de l’aéronautique, ça procède généralement par des annonces officielles dans les journaux ou bien en entrant en contact direct avec les universités. Un recrutement classique (…) il y va de la sécurité des passagers », dit encore la même source. « L’ANEM (Agence nationale de l’emploi) est également sollicitée en cas de besoin pour des critères bien définis », conclut-elle.

Lire également : Voyageurs algériens : peut-on se faire rembourser son billet en cas de test PCR positif ?

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici