Voyages et immigration – La diaspora algérienne a réagi à la récente décision de réduction du nombre de visas pour la France, qui concerne l’Algérie ainsi que ses voisins le Maroc et la Tunisie.

Advertisement

Les autorités françaises ont en effet décidé de réduire fortement le nombre de visas qu’elles accordent aux ressortissants algériens, marocains et tunisiens. Selon le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal, qui l’a annoncée mardi dernier, cette décision intervient suite au refus de ces pays de reprendre leurs ressortissants se trouvant en situation illégale en France, et qui font l’objet de mesures d’expulsion de ce pays. « C’est une décision drastique, c’est une décision inédite, mais c’est une décision rendue nécessaire par le fait que ces pays n’acceptent pas de reprendre des ressortissants que nous ne souhaitons pas et ne pouvons pas garder en France », avait déclaré le même responsable français sur les ondes de la radio Europe 1.

En outre, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin a détaillé les modalités d’application de cette décision. Ainsi, le nombre de visas dont bénéficient les algériens et les marocains sera divisé par 2, tandis qu’il sera divisé par 3 pour la Tunisie. Cette décision devrait concerner tous les types de visas, dont ceux délivrés pour les étudiants.

Réduction des visas pour la France : la diaspora algérienne dénonce

De son côté, la diaspora algérienne n’a pas manqué de dénoncer la décision de la France de réduire le nombre de visas. « Il y a des relations humaines entre l’Algérie et la France, c’est malheureux », déclare un notamment un citoyen algérien interrogé par Europe 1. « On est là depuis plus d’une vingtaine d’années, on a besoin de nos familles, de nos sœurs, de tout le monde », ajoute une femme citée par le même média.

Les algériens de la diaspora dénoncent ainsi ce qu’ils qualifient de « punition collective ». « Si c’est pour les étudiants ou si c’est uniquement pour les touristes qui par la suite vont devenir illégaux, c’est deux choses différentes », estime un internaute sur le réseau social Facebook. « Ce n’est pas normal de punir tout le monde juste parce que quelques touristes refusent de rentrer au pays », a-t-il ajouté.

Lire également : Visas France pour les algériens : tout savoir sur les nouveaux changements

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici