Voyages et immigration – La question du remboursement des billets d’avion par les différentes compagnies aériennes y compris la nationale Air Algérie est toujours d’actualité parmi les voyageurs. Une autre nouvelle pourrait confirmer que l’opération ne verra pas le jour. 

Advertisement

Avec la reprise des vols commerciaux, la compagnie algérienne Air Algérie avait annoncé le lancement des opérations de revalidation ainsi que de remboursement de ses billets. En effet, depuis l’arrivée de la crise sanitaire, l’entreprise a annulé pas moins de 500.000 billets d’avion. Les clients se sont donc précipités devant les agences de la compagnie pour modifier la date de leurs voyages ou se faire rembourser, car les billets ne seront valables que jusqu’à la fin de l’année courante.

Les clients souhaitant revalider leurs billets pour une date ultérieure ont pu le faire sans soucis depuis le début du mois de septembre dernier et en respectant les conditions tarifaires liées à ceux-ci. Si celles-ci le permettent, la revalidation est gratuite. Cependant, dans quelques cas, le client se voit obligé de payer la différence quand le nouveau tarif du billet à la date du report ne correspond pas à celui au moment de l’achat. Pour d’autres cas, la modification n’est juste pas possible. Ce qui reste certain, c’est que l’opération est faisable contrairement au remboursement, qui est toujours au point mort.

Remboursement des billets d’Air Algérie : l’opération verra-t-elle le jour ?

L’Autorité de la concurrence britannique, une instance indépendante dont la mission est de veiller au bon fonctionnement concurrentiel et de provoquer une efficience productive, avait annoncé jeudi dernier que les compagnies Ryanair et British Airways ne sont pas obligées de rembourser tous leurs clients qui se sont procurés des billets dont les vols ont été annulés à cause de la pandémie mondiale.

La Competition and Markets Authority (CMA), équivalente de l’autorité de la concurrence au Royaume-Uni, a soulevé un flou juridique quant au remboursement des billets d’avion lors de situations exceptionnelles. Selon elle, « la loi ne donne pas aux passagers un droit suffisamment clair à un remboursement lors des circonstances inhabituelles ». La colère des clients a donc pris place une nouvelle fois. 

Toutefois, cette décision est plutôt rassurante pour la compagnie nationale Air Algérie qui n’a, jusqu’à présent effectué aucun remboursement. L’arrêt de l’opération est compréhensible en se penchant sur les difficultés financières de celle-ci. Seule une augmentation des vols opérés pourrait désormais l’empêcher de faire faillite. 

Lire également : Impossibilité de prise de rendez-vous en préfecture pour les Algériens : le conseil d’État français intervient

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici