Voyages et immigration – Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de Coronavirus a suggéré ce lundi le renforcement du programme de vols entre la France et l’Algérie.

Advertisement

Les frontières algériennes sont ouvertes depuis le 1er juin dernier, et les vols à destination du pays ont repris après une interruption qui a duré presque 15 mois. Dans ce sens, la compagnie nationale Air Algérie a programmé des liaisons avec les aéroports de Barcelone, Tunis, Istanbul, Francfort et Rome au cours de ce mois de juillet. Les compagnies de certains de ces pays sont également autorisées à desservir l’Algérie. Les transporteurs aériens concernés sont notamment Tunisair, Turkish Airlines, Alitalia et Lufthansa, qui effectuent chacune un vol par semaine avec le territoire national.

Au départ de la France, ce sont les compagnies Air Algérie, Air France, Transavia, ASL Airlines et Vueling Airlines qui assurent les vols vers l’Algérie. La compagnie nationale effectue ainsi trois liaisons par semaine dont deux au départ de Paris et une seule au départ de Marseille, tandis que les autres compagnies mentionnées assurent chacune un vol hebdomadaire. Toutefois, et contrairement au mois de juin passé, les billets au départ de la France pour ce mois de juillet sont vendus progressivement avec une ouverture de la billetterie chaque semaine.

Renforcement des vols France Algérie : un spécialiste favorable

D’ailleurs, le Dr Mohamed Bekkat Berkani a suggéré ce lundi un renforcement du programme de vols entre la France et l’Algérie, et ce en dépit de la situation sanitaire qui prévaut dans les deux pays actuellement. « On peut (…) augmenter les rotations parce que c’est nécessaire pour arrêter la détresse des Algériens qui vivent des problèmes sociaux énormes en France. », a-t-il déclaré dans un entretien accordé au site spécialisé Visa Algérie. « Le taux de contamination parmi les confinés est quasi nul. Le variant est déjà en Algérie. La menace est ici, elle ne vient pas de l’étranger. », a-t-il argumenté, en rappelant que « les vols sont très peu nombreux (entre la France et l’Algérie, ndlr). C’est au compte-goutte. Ce n’est pas suffisant. ».

« Il y a les mesures nécessaires. On peut exiger la vaccination au moins une dose qui date de quatorze jours. », a-t-il néanmoins préconisé. « Pour un Algérien qui vient de France, il est clair qu’un test PCR négatif de 36 h avant le départ plus un test antigénique à l’arrivée sont amplement suffisants », a également dit le Dr Bekkat Berkani, qui a une nouvelle fois appelé à « éviter la mesure contraignante d’hébergement pendant plusieurs jours dans un hôtel. ». Concernant le récent rebond des contaminations à la covid-19 en Algérie, le Dr Bekkat Berkani a indiqué que celui-ci est dû « à la nonchalance des citoyens » qui n’observent plus les mesures barrière dont le port du masque et la distanciation sociale, ainsi qu’à « une certaine passivité des autorités ».

Lire également : Renforcement du programme de vols vers l’Algérie : un spécialiste s’exprime

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici