Actualité du trafic aérien–  Le Pr Salah Lellou, chef de service pneumologie au sein de l’EHU d’Oran, lance un appel aux hautes autorités du pays, au sujet de la réouverture des frontières algériennes. C’est en effet par le biais des ondes de la radio Sétif que le spécialiste a adressé son message aux décideurs algériens.

Selon le même Professeur, ce serait possible de procéder à la réouverture des frontières algériennes pour les motifs impérieux tout en adoptant des mesures sanitaires strictes. Il cite notamment les résultats négatifs de tests PCR avant l’embarquement et la quarantaine obligatoire de dix jours une fois en Algérie aux frais des voyageurs.

Il est à rappeler que, ce n’est pas la première fois que le Pr Lellou plaide en la faveur de l’assouplissement de la mesure de fermeture des frontières aériennes algériennes. « Il me semble qu’on doit assouplir les mesures. On doit demander la PCR de moins de 72 heures et laisser rentrer les gens », avait-t-il estimé dans un entretien accordé à TSA il y a trois semaines.

Vous pourriez aussi lire :

Vaccination contre le Coronavirus en Algérie : ce qu’en pense un spécialiste 

Réouverture des frontières algériennes : pas pour tout le monde ?

Par ailleurs, ledit spécialiste a suivi le pas de son confrère Mohamed Bekkat Berkani, au sujet du traitement au cas par cas des demandes d’entrée en Algérie. Selon lui, la fermeture des frontières « a évité à l’Algérie une troisième vague de contamination ». « Si on compare avec les pays voisins, la situation en Algérie est meilleure grâce à la décision de fermeture des frontières qui a été prise au bon moment », a-t-il détaillé.

Ainsi, il préconise aux autorités de ne permettre qu’à certaines personnes d’avoir accès au sol algérien. Ce qui risque de déplaire fortement aux membres de la diaspora, qui attendent impatiemment une réouverture totale des frontières algériennes, depuis le mois de mars de l’année dernière.

Fermeture des frontières : qui peut voyager depuis et vers l’Algérie ?

En dépit de la fermeture des frontières, certains passagers sont toujours autorisés à voyager depuis et vers l’Algérie. De ce fait, les étrangers titulaires d’un contrat de travail en Algérie ou ayant une mission en sol algérien sont autorisés à embarquer à bord des vols spéciaux opérés par les compagnies étrangères, à savoir Air France, Transavia, ASL Airlines, Lufthansa, Qatar Airways et Turkish Airlines.

Pour ce qui est des vols au départ du sol algérien, seuls les détenteurs de visas de type D (bénéficiaires de la procédure du regroupement familial ou titulaires de visas d’études en France), ainsi que les conjoints de français titulaires de visas de type C sont autorisés systématiquement à quitter le territoire national

Lire également :

Fermeture des frontières en Algérie : vive polémique autour du comédien Salah Aougrout