Algérie actualité– Le Professeur Salah Lellou, chef de service pneumologie au niveau de l’Etablissement hospitalo-universitaire de la ville d’Oran s’est exprimé au sujet de la campagne de vaccination anti Coronavirus en Algérie. Notons que, cette dernière débutera dans quelques jours.

Advertisement

Ainsi, dans un entretien publié aujourd’hui 03 janvier 2021 par nos confrères du journal électronique TSA, le spécialiste algérien a notamment abordé de la situation sanitaire prévalant en sol algérien. Il n’a pas omis d’évoquer le sujet sensible de la vaccination anti-Covid-19 en Algérie, qui suscite de vives inquiétudes parmi les algériens.

Salah Lellou, estime à cet effet, qu’il y a un manque de communication flagrant au sujet du vaccin contre le Coronavirus. De ce fait, il considère que les autorités n’ont pas informé, de manière suffisante. « Nous-mêmes en tant que professionnels de la santé, on a quelque peu été pris de court, parce qu’on ne s’attendait pas à ce que la vaccination débute aussi rapidement », a-t-il notamment déclaré à ce sujet. Néanmoins, il a tenu à rassurer sur la capacité de l’Algérie à transporter et à conserver le fameux remède. « Tout est prêt chez nous et on a l’habitude de ce genre de vaccins », a-t-il signalé.

Par ailleurs, l’éminent épidémiologiste a confié que l’Algérie pourrait acquérir deux vaccins, dans le cadre de sa campagne de vaccination anti Coronavirus. Il s’agit notamment du vaccin russe Spoutnik V, dont les premières commandes ont été faites par les autorités algériennes. De plus, l’Algérie pourrait commander des doses du vaccin du laboratoire pharmaceutique Astra Zeneca, dont les effets secondaires seraient minimes et qui ne serait pas aussi cher que le vaccin développé par le géant pharmaceutique américain Pfizer.

Vaccination anti Coronavirus en Algérie : les personnes prioritaires

Concernant les personnes prioritaires à la vaccination en Algérie, le spécialiste a affirmé que les personnes âgées avec comorbidités recevront le vaccin en priorité. Il y aura ensuite le personnel soignant, les agents de la protection civile ainsi que tous les corps de sécurité.

Lire également :

Algérie : le ministre de la santé algérien apporte des précisions au sujet de la campagne de vaccination ainsi que sur les catégories concernées en premier lieu par le vaccin 

Advertisement