Voyages et immigration – Plusieurs associations de la diaspora algérienne ont réagi à la récente annonce du ministre de la santé concernant la reprise des vols en Algérie. Le même responsable avait en effet annoncé que le comité scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19 avait donné son feu vert pour cette décision.

Advertisement

Le ministre de la santé, Abderrahmane Benbouzid, a annoncé hier jeudi que le comité scientifique de suivi de la pandémie de Coronavirus avait donné son accord pour une réouverture partielle des frontières algériennes. Ledit comité a ainsi proposé une série de mesures devant permettre la reprise des vols tout en préservant la situation sanitaire stable que vit actuellement l’Algérie. Toutefois, il ne s’agit pas là d’une annonce officielle pour la réouverture des frontières nationales, a précisé le ministre, qui rappelle par ailleurs que cette décision ne dépend pas de son département. Le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune est en effet le seul habilité à se prononcer définitivement à ce sujet, après examen des propositions du comité scientifique.

Entre autres propositions, ledit comité a notamment suggéré l’exigence d’un test PCR de mois de 36 heures pour tous les voyageurs. Ceux-ci subiraient également un test antigénique à leur arrivée en Algérie, et devraient se soumettre à une période d’isolement de dix jours s’ils se révèlent positifs. Par ailleurs, le comité scientifique a également prévu des mesures plus strictes pour les personnes venant de pays où le risque sanitaire est particulièrement élevé. La période d’isolement de dix jours deviendrait ainsi systématique pour cette dernière catégorie. Toutefois, le gouvernement n’a pas encore arrêté une liste de pays à risque.

Reprise des vols en Algérie : la diaspora réagit

De son côté, un collectif regroupant plusieurs associations de la diaspora algérienne a réagi aux déclarations du ministre de la santé concernant la reprise des vols en Algérie. « 23 structures représentatives de la diaspora algérienne à l’étranger ont suivi avec intérêt les dernières déclarations du ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière qui ont été reprise par de nombreux médias de la presse nationale », a écrit ledit collectif dans un communiqué rendu public hier jeudi.

La même organisation s’est dite « très satisfaite » des propositions du comité scientifique, en rappelons que « les représentants de la diaspora algérienne les ont appuyées à travers l’ensemble de leurs précédents communiqués ». « Nous espérons qu’une décision officielle interviendra à ce sujet pour rassurer les membres de la communauté algérienne et leur permettre de rentrer dans leur pays », lit-on dans le même document.

« Nous espérons que les personnes bloquées à l’aéroport d’Alger seront autorisées à entrer sur le territoire national, et restons au service de notre communauté à l’étranger pour l’informer de l’ensemble des nouveaux développements à ce sujet », conclut le collectif précédemment mentionné.

Lire également : Reprise des vols vers l’Algérie : ce que propose la diaspora

Advertisement