Actualité voyagesMohammed Belhocine, professeur en épidémiologie et membre du comité scientifique en charge du suivi de l’évolution de l’épidémie du Coronavirus en sol algérien, s’est de nouveau étalé sur la question de la reprise des vols internationaux en Algérie

Advertisement

Ainsi, lors de son passage en fin de journée d’hier 27 mars sur la chaine de télévision privée Echourouk, le spécialiste considère qu’il est encore tôt pour aspirer à rouvrir les frontières algériennes. « Nous n’avons pas encore remporté cette guerre sanitaire », avertit-t-il. Avant d’ajouter que, malgré la stabilité du nombre de nouveaux cas positifs à la Covid-19, une reprise normale des vols internationaux depuis et vers l’Algérie ne peut être envisagée pour le moment.

Lire aussi : Réouverture des frontières algériennes : un membre du comité scientifique algérien se confie

Reprise des vols internationaux en Algérie : réticences au sein du comité scientifique

Il est à signaler que, malgré les multiples appels des membres de la diaspora, la plupart des membres du comité scientifique algériens sont réticents à l’idée de procéder à la réouverture des frontières algériennes, dans le contexte actuel. Ceux-ci sont tous unanimes à alerter contre la menace du variant britannique, qui ne cesse de se propager dans plusieurs pays européens, dont la France, qui faut-il le rappeler abrite la plus grande communauté algérienne à l’étranger.

Ce sont toutes ces données ce qui les ont poussés à formuler des recommandations aux hautes autorités algériennes, allant dans le sens du maintien de la fermeture des frontières aériennes et maritimes. Outre cela, ces mêmes spécialistes ne cessent d’appeler à la vigilance face à la récente apparition de nouveaux cas d’infections aux souches anglaise et nigérienne du Coronavirus.

Reprise des liaisons spéciales en avril : ce qu’il faut savoir

Il est à mentionner que, la Direction générale de l’aviation civile (DGAV) a récemment autorisé les compagnies étrangères à transporter les algériens titulaires d’une attestation d’entrée sur le territoire national au départ des aéroports étrangers. Cette décision devrait ainsi inciter la compagnie aérienne nationale Air Algérie à reprendre ses vols spéciaux, au cours du mois d’avril prochain, pour procéder au rapatriement des citoyens encore bloqués à l’étranger.

Pour le moment, la direction de la compagnie nationale n’a ni confirmé ni infirmé l’information. Idem pour les compagnies aériennes françaises, à l’instar de Transavia, ASL Airlines et Air France, qui poursuivent leurs séries de vols spéciaux au départ de l’aéroport international d’Alger à destination de l’Hexagone.

Lire également :

Réouverture des frontières algériennes et suspension des vols depuis et vers l’Algérie : un membre du comité scientifique s’exprime 

Advertisement