Trafic aérien – Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de surveillance de la pandémie de Covid-19, s’est de nouveau exprimé sur la question de la reprise des vols internationaux en Algérie.

Advertisement

L’Algérie a en effet fermé ses frontières depuis le 17 mars 2020, alors que la pandémie de Covid-19 venait de faire son apparition dans le pays. Depuis, les autorités repoussent sans cesse la décision de réouverture de l’espace aérien, terrestre et maritime de l’Algérie. Aujourd’hui, alors que la fermeture des frontières entre dans son onzième mois, les autorités algériennes n’ont encore donné aucune date pour leur réouverture. Le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune, seul habilité à prendre cette décision se trouve en Allemagne pour des raisons de santé, et les rares informations concernant la reprise des vols internationaux en Algérie vont toutes dans le même sens : l’ouverture des frontières du pays risque de tarder au moins quelques mois de plus.

Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19, fait partie des spécialistes qui ont souvent abordé cette question. Ainsi, le même spécialiste avait estimé, le 6 janvier dernier, que la réouverture des frontières restait pour le moment « inenvisageable ». « Les opérations de rapatriement, c’est une nécessité absolue, mais une reprise des vols à l’international est pour le moment inenvisageable. », avait il déclaré dans un entretien au site spécialisé Visa Algérie.

Reprise des vols internationaux en Algérie : les explications de Bekkat Berkani

Le même Dr Bekkat Berkani a de nouveau abordé, ce lundi 18 janvier, la question de la reprise des vols internationaux en Algérie. Ainsi, il a expliqué que cette décision dépendait de l’évolution de la situation sanitaire en Algérie, mais également en Europe et notamment en France, qui est l’une des destinations préférées des algériens. « Tout d’abord, il faut savoir que la réouverture des frontières est tributaire d’une décision régalienne des hautes autorités du pays en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique mondiale. Si chez nous, elle est plutôt satisfaisante, en Europe, en France notamment, elle est difficile », a-t-il déclaré ce lundi au site spécialisé Visa Algérie.

Le Dr Bekkat Berkani a également évoqué la possibilité d’instaurer un passeport sanitaire pour les voyageurs. Plusieurs spécialistes, dont le président de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, Kamel Senhadji, ont déjà évoqué cette mesure. « L’idée est en train de faire son chemin », a précisé le Dr Bekkat Berkani.

Lire également : Algérie : le ministre de la santé apporte des précisions sur la vaccination contre la Covid-19

Advertisement