Voyages et immigration – Les associations de la diaspora algériennes ont émis, au cours de ces derniers jours, plusieurs propositions devant permettre une reprise des vols vers l’Algérie au profit des citoyens encore bloqués à l’étranger.

Advertisement

Alors que les frontières algériennes demeurent fermées depuis presque 14 mois, la communauté nationale à l’étranger maintient la pression pour leur réouverture. Dans ce sens, des associations et collectifs ont déjà lancé plusieurs appels à l’adresse des hautes autorités du pays.  C’est notamment le cas de la Coordination des associations de la société civile de l’immigration algérienne et des cadres algériens à l’étranger et en Algérie, qui a saisi le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune à ce sujet en avril dernier.

« Nous vous implorons (…), Monsieur le président, d’autoriser vos concitoyens de l’étranger à renter dans leur pays. Vos équipes seront certainement aptes à éditer des règles sanitaires (tests, isolement…) qui permettront ces voyages en toute sécurité et qui seront acceptées de bon cœur par tous », a écrit ladite coordination dans une lettre au président algérien. La même organisation constate que « bien que les conditions sanitaires ne soient toujours pas idéales, surtout en France ces temps-ci, la vaccination pour certains, les tests PCR pour tous, voire une période de septaine, permettent les déplacements entre de nombreux pays ». Un collectif composé de plusieurs associations de la diaspora algérienne a également saisi les autorités sur le même sujet il y a quelques jours.

« Nous sommes prêts à présenter des alternatives pour ouvrir les frontières, tout en préservant le pays de la pandémie et le droit des Algériens bloqués à l’étranger de retourner dans [en Algérie] », a déclaré ce collectif dans un communiqué adressé au chef de l’État, au ministre de la santé et au comité scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19. « Des statistiques fiables et des informations sur les réseaux sociaux confirment que des étrangers de différentes nationalités entrent et sortent régulièrement de l’Algérie depuis l’annonce de la fermeture de la frontière jusqu’à nos jours », affirment notamment les rédacteurs de ce document.

Vols vers l’Algérie : les propositions de la diaspora

Dans ce contexte, différentes associations de la diaspora algériennes ont émis plusieurs propositions au sujet de l’ouverture des frontières et de la reprise des vols vers l’Algérie. Parmi ces propositions, figure notamment l’annulation de l’obligation d’obtenir une autorisation d’entrée sur le territoire national pour les algériens bloqués à l’étranger, ainsi que l’autorisation de la reprise des vols d’Air Algérie et des compagnies étrangères opérant dans ce pays. La communauté algérienne à l’étranger a également préconisé la généralisation des tests PCR de moins de 72 heures pour permettre aux citoyens de rentrer en Algérie.

Par ailleurs, la diaspora algérienne a également proposé d’autoriser les personnes vaccinées à voyager vers l’Algérie sur présentation d’un certificat de vaccination. L’organisation de la vente en ligne des billets d’Air Algérie, ainsi que la revalidation des billets non consommés figurent également parmi les propositions faites aux autorités algériennes.

En outre, rappelons que le comité scientifique de suivi de la pandémie de Coronavirus a proposé, hier 9 mai, de durcir les conditions d’entrée sur le territoire algérien aux travailleurs étrangers, et ce suite à la détection des premiers cas du variant indien de la maladie dans le pays. « Les personnes viendraient avec des PCR de 72 heures ou de 36 heures pour ceux qui viennent d’Asie. Elles seront soumises à un test antigénique à leur arrivée à l’aéroport d’Alger et un confinement de dix jours », a expliqué le Pr Riyad Mahyaoui, membre dudit comité scientifique, dans une déclaration au média en ligne TSA ce lundi.

Lire également : Ouverture des frontières en Algérie : une association de la diaspora s’oppose

Advertisement