Connect with us
istanbul escort

Algérie Visas et Voyages

Salaires des pilotes : Air Algérie ne fait pas mieux que les compagnies Low Cost

Salaires pilotes Air Algérie

Immigration – Algérie Visas et VoyagesLe métier de pilote de ligne est très séduisant pour le commun des Algériens. Il est présenté au sein de la société comme un métier de rêve, mais combien touche un pilote exerçant au sein transporteur aérien national ? Pour la société algérienne, les pilotes touchent des salaires astronomiques. Toutefois, les rémunérations des pilotes d’Air Algérie ne sont pas si faramineuses que ce qu’on entend dire.

En effet, l’un des éléments qui détermine le salaire d’un pilote, en plus de l’ancienneté, est le type de l’appareil commandé et du vol effectué (moyen-courrier ou long-courrier). Ainsi, le pilote qui effectue un vol à bord d’un Boeing 737 n’a pas la même rémunération que celui qui commande un Airbus A320. Outre cela, un vol moyen-courrier Alger-Paris n’est pas payé comme un vol long-courrier Alger-Montréal par exemple. Il faut dire que ce métier est très convoité sur le marché de l’aviation civile. D’ailleurs, les transporteurs aériens s’arrachent les meilleurs pilotes, notamment en leur proposant de meilleurs salaires que ceux qu’ils perçoivent actuellement.

Salaires des pilotes : les compagnies low-cost font beaucoup mieux qu’Air Algérie

Chez Air Algérie, un commandant de bord, avec ancienneté, touche un salaire moyen de 800 millions de centimes, et pour un officier-pilote le salaire varie entre 400 millions et 500 millions de centimes par an, selon des chiffres publiés anonymement par des employés de la compagnie nationale sur le site Glassdoor. Ce qui donne, après conversion au taux du marché parallèle une rémunération comprise entre 2 700 € et 4 500 € par mois pour un pilote expérimenté et entre 2 000 € et 3 000 € par mois pour un officier-pilote.

De leur coté, les compagnies low-cost, qui n’effectuent que des vols moyen-courriers, proposent des salaires nettement plus avantageux à leurs pilotes par rapport au pavillon national. Par exemple, Transavia, la filiale de KLM, accorde un salaire de 6 358 € par mois à ses pilotes. Une autre compagnie low-cost, en l’occurrence Hop!, qui est également une filiale d’Air France, propose des salaires compris entre 10 000 et 11 000 € par mois. Des salaires qui sont loin de ceux que perçoivent les pilotes d’Air Algérie, même avec une longue experience.

Lire également :

Beaucoup trop d’avantages pour les pilotes d’Air Algérie ?

Advertisement

Advertisement

Trending