Maghreb – Le président américain sortant, Donald Trump a apporté son soutien au Maroc dont il a reconnu la souveraineté sur le Sahara Occidental. Cette décision, qui a suscité la colère pourrait également impacter les relations entre l’Algérie et les USA.

C’est en effet ce qu’a estimé Sarah Yerkes, membre du programme de la fondation Carnegie pour la paix internationale au Moyen-Orient. « Je pense que cela (le soutien de Donald Trump au Maroc, ndlr) compromettra considérablement les relations entre l’Algérie et les USA », a-t-elle déclaré. Sarah Yerkes estime que la décision de Donald Trump pourrait être préjudiciable à la relation entre l’Algérie et les USA au moins jusqu’en janvier 2021, date d’investiture du président américain élu Joe Biden.

« Pour l’instant, ce n’est qu’une déclaration, alors Biden pourrait facilement dire que son administration n’est pas d’accord avec cette déclaration et soutient une solution négociée par l’ONU, et non une déclaration unilatérale d’une administration provisoire. », a également dit Sarah Yerkes.

Soutien de Trump au Maroc : Le Polisario réagit

Par ailleurs, le Front Polisario a réagi à la reconnaissance par Trump de la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental. « Le Front regrette la décision de Washington de reconnaître l’occupation marocaine au Sahara, mais cette décision ne changera pas notre position », a déclaré Oubi Bouchraya Bachir, représentant du Polisario en Europe cité par Reuters. Le même interlocuteur a qualifié la décision de Donald Trump d’«étrange mais non surprenante». « Cette décision ne changera en rien la réalité du conflit et le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination », a-t-il ajouté.

Rappelons que c’est au travers d’un message sur twitter que le président américain sortant a reconnu, hier 10 décembre, la souveraineté du Maroc au Sahara Occidental. « Le Maroc a reconnu les États-Unis en 1777. Il convient par conséquent que nous reconnaissions sa souveraineté sur le Sahara occidental », avait écrit le locataire de la maison blanche.

Lire également : Opération militaire du Maroc au Sahara Occidental : l’Algérie réagit