Algériens du monde – D’importants changement pourraient être appliquée notamment au sujet du transport des devises par les membres de la diaspora algérienne. Lesdits changement ont été proposés par un groupe de députés de l’immigration dans le cadre des débats sur le projet de loi des finances 2022.

Advertisement

Alors que les frontières de l’Algérie ne sont toujours pas complètement ouvertes, le projet de loi des finances 2022, qui est actuellement débattu à l’APN propose plusieurs changements qui toucheront en premier lieu la diaspora algérienne.

Parmi les changement contenus dans ce texte, figure notamment l’obligation de faire une déclaration écrite du montant de devises transporté par les voyageurs, et ce en cas de dépassement du seuil autorisé. Ce seuil est, pour rappel, fixé à 1000 euros pour les voyageurs de nationalité algérienne et 5000 euros pour ceux de nationalité étrangère. « Le voyageur qui franchit les limites des lieux désignés pour le contrôle, sans accomplissement préalable de cette formalité, est réputé n’avoir rien à déclarer ou détenir des montants inférieurs aux seuils déclaratifs », est-il notamment indiqué dans le même texte.

Une autre mesure que propose le texte concerne le montant des biens que peuvent transporter les personnes entrant sur le territoire national. Ledit projet de loi prévoit ainsi que les biens transportés soient soumis aux formalités concernant les activités d’import-export s’ils dépassent une certaine valeur.

Transport de devises : des changement en vue pour la diaspora algérienne

Cette semaine, un groupe de députés de l’immigration a également proposé de nouvelles modifications sur les articles fixant les modalités de transport de devises par les membres de la diaspora algérienne. Les députés concernés, à savoir Abdelouahab Yagoubi, Tawfik Khedim et Brahim Dekhinat, ont ainsi proposé deux modifications importantes.

Selon ce qu’a indiqué Abdelouahab Yagoubi ce dimanche, la première modification concerne la valeur des biens à usage personnel que peuvent transporter les voyageurs entrant sur le territoire national. L’article proposé par les députés propose ainsi d’augmenter la valeur maximale des biens à usage personnel et familial de 1000 à 7500 euros sans que les voyageurs aient à passer par les formalités douanières appliquées aux activités d’import-export.

La deuxième modification proposée par le même groupe de députés concerne le montant maximum de devises autorisé par personne. Ceux-ci ont ainsi proposé d’augmenter le montant maximal autorisé sans déclaration de 1000 à 7500 euros par personne.

Lire également : Vols Algérie-France : Air Algérie au coeur d’un nouveau scandale (témoignage)

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici