Voyages et immigration – La compagnie aérienne nationale, Air Algérie suscite à nouveau la polémique concernant la vente de ses billets. Cette fois, il s’agit des billets pour les vols dans le sens Algérie-étranger.

Advertisement

Les polémiques s’enchaînent depuis la réouverture des frontières algériennes le 1er juin dernier. Cette décision, qui ne concerne pour le moment que les lignes aériennes a plusieurs fois suscité la colère de la communauté nationale à l’étranger, qui a été unanime à dénoncer la gestion des voyages par le gouvernement. Le nombre de vols à destination de l’Algérie a notamment fait l’objet de nombreuses réclamations de la diaspora algérienne. Plusieurs députés, qui ont abordé la question lors de rencontres avec des responsables du gouvernement ont d’ailleurs évoqué une augmentation prochaine des dessertes ainsi que la réouverture des frontières maritimes, mais les autorités officielles n’ont encore pris aucune décision dans ce sens à l’heure actuelle.

La compagnie aérienne nationale, Air Algérie a également fait l’objet de nombreuses critiques concernant la vente de ses billets depuis l’étranger. La forte demande de la part des algériens expatriés a en effet rendu quasi impossible la réservation d’une place avec la compagnie étatique, dont les billets se vendent généralement en l’espace de quelques minutes. L’ex-député de l’immigration, Noureddine Belmeddah avait d’ailleurs accusé la compagnie nationale en juin dernier d’avoir ouvert la vente de ses billets pour le mois de juillet sans communiquer l’information sur ses canaux officiels. De nombreux voyageurs sont également allés jusqu’à accuser la même compagnie de favoriser certaines personnes et de leur permettre l’achat des billet plus facilement, alors que la majorité des voyageurs peinent à réserver une place sur ses vols.

Vente des billets d’avion : Air Algérie au coeur d’une nouvelle polémique

Ces derniers jours, la polémique concernant la vente des billets d’Air Algérie a une nouvelle fois refait surface. Cette fois, le sujet de discorde ne concerne pas les billets au départ de l’étranger mais ceux au départ de l’Algérie. La demande a en effet fortement augmenté au pour ce mois d’août de la part des algériens qui étaient rentrés au pays au cours des deux mois précédents, mais également de la part de nombreuses personnes qui ont acquis des visas, notamment pour poursuivre des études à l’étranger. Dans ce sens, la compagnie nationale a été accusée de vendre ses billets à des agences de voyages, au détriment des particuliers qui ne trouvent pas de vols pour se rendre en Europe.

Ces accusations, qui ont largement circulé sur les réseaux sociaux n’ont d’ailleurs pas manqué de susciter la colère de nombreuses personnes qui ont dénoncé cette pratique. Air Algérie a néanmoins tenu à démentir ces affirmations. « Tous les billets sont vendus dans nos agences », indique une source interne au sein de la compagnie nationale citée par le média spécialisé Visa Algérie. Plusieurs agences de voyage ont également démenti la vente de billets d’Air Algérie. « En temps normal nous avons notre quota de billets que nous proposons à la vente, mais avec la crise sanitaire et la rareté des vols, tous les billets sont vendus par les compagnies aériennes », affirme notamment une agence de voyages de Tizi-Ouzou contactée par Dnalgerie. La même source nous explique que dans les faits, les agences de voyages ne font actuellement que servir d’intermédiaire pour l’acquisition des billets auprès des compagnies aériennes. « Lorsqu’un client veut acheter un billet, nous prenons directement contact avec les compagnies aériennes et nous faisons la réservation à sa place, le client paie ensuite le prix du billet et les frais de service », détaille notre source.

Lire également : Augmentation des vols vers l’Algérie : le point sur la situation

Advertisement