Voyages et immigration – Le ministre des transports, Aissa Bekkai a été interpellé au sujet de l’opération de vente des billets pour les vols à destination de l’Algérie.

Advertisement

Les frontières algériennes sont ouvertes depuis le 1er juin dernier, et plusieurs compagnies aériennes assurent des vols au départ et à destination du territoire national depuis cette date. C’est notamment le cas d’Air Algérie, qui continue d’assurer des liaisons avec les aéroports de Barcelone, Tunis, Istanbul, Francfort et Rome au cours de ce mois de juillet. Turkish Airlines, Tunisair, Alitalia et Lufthansa ont également programmé des vols avec les aéroports algériens jusqu’à la fin de ce mois, et ce à raison d’une liaison par semaine chacune.

Des vols sont également disponibles au départ de la France jusqu’à la fin du mois en cours. Ceux-ci sont assurés par Air Algérie, Air France, ASL Airlines, Transavia et Vueling Airlines. Ces compagnies mettent leurs billets en vente chaque semaine, contrairement au mois de juin dernier où les places avaient été ouvertes à la réservation en une seule fois.

Vente des billets vers l’Algérie : le ministre des transports interpellé

Toutefois, les membres de la diaspora algérienne sont confrontés à la rareté des billets et à la quasi impossibilité de réserver une place avec l’une des compagnies précédemment mentionnées. « J’accède chaque jour à l’application et au site web de la compagnie nationale Air Algérie, je ne fais que d’actualiser, mais en vain. J’ai comme l’impression que les billets d’avion se vendent au compte-gouttes.», dénonce notamment Mounir, étudiant algérien établi en France dans un témoignage accordé à DNAlgerie. « Je vois souvent des screens de billets d’avion faire le tour sur Facebook, cela m’interpelle. Je ne comprends pas comment ces personnes ont pu se les procurer », s’étonne également notre interlocuteur.

Dans ce contexte, le ministre des transports Aissa Bekkai a été interpellé au sujet de la vente des billets pour les vols à destination de l’Algérie. « Nous avons soulevé la question des billets qu’il est presque impossible d’acheter par les moyens normaux via les agences d’Air Algérie ou son site internet. », a annoncé le député de l’immigration Tawfik Khedim, représentant de la communauté nationale en France qui a été reçu par le ministre des transports lundi 12 juillet. « Nous avons insisté auprès de Monsieur le Ministre sur la nécessité de l’ouverture totale des frontières et la suppression du confinement pour les personnes dont les résultats du dépistage sont négatifs », a annoncé le même élu qui rappelle que « le comité scientifique a déjà rendu un avis favorable concernant la dispense du confinement qui peut être accordée aux personnes qui voyagent avec un test PCR négatif ».

Lire également : Vols vers l’Algérie : voici le programme jusqu’au 31 juillet

Advertisement