Immigration pour les algériens– Luciana Lamorgese, ministre de l’Intérieur italienne, s’est rendue cette semaine en Tunisie. Ainsi, elle a profité de cette visite, afin d’évoquer avec son homologue tunisien, la question de l’octroi des Visas Schengen. Et ce pour les ressortissants de tous les pays du Maghreb, dont les algériens. C’est ce que rapporte le média Tunisie numérique.

Visas pour les algériens : ce que propose l’Italie

En effet, Luciana Lamorgese a proposé la création de canaux d’immigration réguliers avec les pays du Maghreb. Ce qui signifie que, les dirigeants italiens comptent bel et bien accorder des facilitations pour les demandeurs des visas Schengen, et notamment pour les algériens. La même ministre estime que cette disposition aidera l’Italie à avoir une meilleure traçabilité. Elle lui permettra également de maitriser au mieux les flux migratoires illégaux. Toutefois, Luciana Lamorgese n’a fourni aucune indication supplémentaire, concernant les conditions de séjour. Elle a seulement suggéré l’octroi de titres de séjour, d’une durée de validité de six mois.

En plus de cette mesure forte, qui devrait fortement arranger les demandeurs de visas algériens, la même responsable s’est longuement étalée sur la question de l’immigration clandestine, avec le ministre de l’intérieur tunisien. Dans ce sens, un accord a été signé entre les deux parties, en marge de cette rencontre. Dès lors, les autorités italiennes pourront, dès à présent, utiliser des navires et des avions afin de repérer les migrants clandestins venant de Tunisie, et de les empêcher ainsi d’atteindre l’autre rive de la méditerranée. Notons que, la Luciana Lamorgese s’est également rendue, en date du 15 septembre dernier, en Algérie. Elle avait également abordé le même sujet avec son homologue algérien Kamel Beldjoud.

L’adoption de ces dispositions, devrait permettre à l’Italie de mieux faire face au phénomène de l’immigration clandestine. D’autant que, la Sicile et l’île de Lampedusa connaissent des arrivées en masse des migrants originaires du Maghreb. Il est à noter que, de récentes statistiques démontrent que le nombre de personnes arrivant de manière clandestine en Italie, depuis les pays du Maghreb a été multiplié par 4, depuis le début de l’année en cours. Ce sont ces chiffres inquiétants, qui auraient incité le gouvernement italien à agir.

Lire également :

Visas Schengen pour les algériens : de nouvelles mesures seront mises en place par l’UE