Voyages et immigration – La compagnie aérienne nationale, Air Algérie a apporté ce samedi une nouvelle précision importante concernant ses vols avec le Canada.

Advertisement

Les algériens du Canada peuvent désormais voyager sur la ligne directe Montréal-Alger, que le gouvernement a décidé de rouvrir après presque deux ans de fermeture des frontières. La compagnie nationale Air Algérie a d’ailleurs repris ses vols il y a quelques jours avec ce pays d’Amérique du Nord.

Le gouvernement algérien applique, rappelons-le, le principe de réciprocité qui permet aux compagnies des pays desservis par Air Algérie de bénéficier du même nombre de liaisons que la compagnie nationale. Pour le moment, Air Canada n’a néanmoins pas annoncé de programme de liaisons avec l’Algérie.

Malgré une polémique concernant l’organisation de ses vols, il est néanmoins à noter que la reprise des voyages avec le Canada s’est globalement bien passée pour la compagnie nationale algérienne. Sur le volet des prix, cette dernière fait d’ailleurs nettement mieux qu’Air France, sa principale concurrente sur ce créneau, qui assure des vols du Canada vers l’Algérie avec une escale en France.

En effet, Air Algérie propose actuellement ses billets à un prix moyen de 1500 dollars canadiens par personne pour un aller simple sur la ligne Montréal-Alger. Il s’agit là d’un tarif inférieur de 50% à ce que propose Air France, avec qui les voyageurs doivent dépenser en moyenne 3000 dollars canadiens pour faire le trajet Montréal-Paris-Alger.

Vols avec le Canada : précision importante d’Air Algérie

Air Algérie vient par ailleurs d’apporter une précision importante concernant ses voyages avec le Canada. Dans une publication sur sa page officielle sur le réseau social Facebook, le transporteur aérien algérien rappelle ainsi les conditions de voyage vers ce pays d’Amérique du Nord.

Toujours selon la même source, les personnes pouvant se rendre au Canada actuellement doivent faire partie de l’une des catégories suivantes :

  • Ressortissants canadiens.
  • Résidents permanents.
  • Membres de la famille immédiate des ressortissants canadiens.
  • Membres de la famille élargie des ressortissants et des résidents permanents du Canada.
  • Voyageurs titulaires d’une autorisation de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC).
  • Voyageurs avec une lettre d’autorisation du sous-ministre du Patrimoine canadien (PCH).
  • Personnes  titulaires d’un permis d’études ou d’un permis de travail post-diplôme, délivré par le Canada.

Les conditions de voyage pour ces catégories dépendent de leur statut vaccinal. Les personnes non vaccinées doivent ainsi présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, subir un test de dépistage à leur arrivée sur le sol canadien et se soumettre à une période d’isolement de 14 jours.

Les personnes testées positives au Covid-19 dans une période comprise entre 14 et 180 jours à la date de leur voyage ne sont pas concernées par les tests de dépistage avant l’embarquement et lors de leur arrivée au Canada. Elles demeurent néanmoins soumises à l’obligation de quarantaine.

En outre, les voyageurs qui disposent d’un schéma vaccinal complet avec les vaccins Pfizer, Astrazeneca, Moderna et Johnson & Johnson «  ne sont pas concernés par la quarantaine ni des tests PCR post-arrivée. », précise la compagnie nationale du transport aérien.

Lire également : Un voyage France-Algérie gratuit avec Algérie Ferries ? : la toile s’enflamme

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici