Voyages et immigration – Les autorités pourraient appliquer une régulation sur les prix des billets pour les vols d’Air Algérie, qui suscitent une vive polémique depuis quelques jours.

Advertisement

Les vols vers l’Algérie ont partiellement repris depuis le 1er juin dernier, et le gouvernement a donné son feu vert pour l’augmentation des liaisons depuis le 28 août. Toutefois, cette décision ne semble pas avoir satisfait les demandes de la communauté nationale à l’étranger. En effet, même si le nombre de vols a augmenté pour atteindre les 64 par semaine, le nombre de pays concernés reste très restreint à l’heure actuelle. En plus de la France, où réside une forte communauté d’algériens, les liaisons concernent également l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie, la Turquie, la Russie ainsi que la Tunisie. Des pays comme le Canada, la Grande Bretagne ou les pays du Golfe, où réside pourtant une importante communauté d’algériens restent toujours exclus.

En plus du nombre limité de pays, les prix des billets font également jaser la communauté nationale établie dans d’autres pays. L’augmentation de l’offre n’a visiblement pas eu l’effet escompté sur ce volet puisqu’elle reste insuffisante face à la forte demande. Ainsi, les prix se maintiennent toujours à des niveaux très élevés, notamment au départ de la France. Il faut ainsi compter une moyenne de 500 euros par personne pour un aller simple au départ de la première destination européenne des algériens. Chez quelques compagnies, les prix frôlent même les 1000 euros à certaines dates.

Vols d’Air Algérie : vers la régulation des prix des billets ?

Le gouvernement algérien pourrait d’ailleurs intervenir pour appliquer une régulation des prix sur les vols d’Air Algérie. C’est en effet ce qui ressort de la dernière réunion du ministre des transports, Aïssa Bekkaï avec les cadres de la compagnie nationale. Le premier responsable du secteur a en effet appelé la compagnie nationale à « revoir totalement les prix notamment ceux des vols du réseau domestique vers le sud du pays afin d’encourager le tourisme saharien », et ce lors d’une réunion qui a eu lieu jeudi 23 septembre.

Le ministère des transports ne donne pas davantage de détails sur ce volet. Toutefois, l’instruction du ministre des transports devrait avoir un impact positif sur les tarifs des billets au départ de l’étranger, jusque là dénoncés par une grande partie de la communauté nationale dans les pays concernés par la reprise des vols.

Lire également : Air Algérie : des vols complets en octobre

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici