Voyages et immigration– L’apparition du variant Omicron sur le territoire national devrait inciter le gouvernement à adopter davantage de restrictions sur les vols d’Air Algérie.

Advertisement

Les vols internationaux au départ et à destination du territoire national ont repris depuis le 1er juin dernier. Mais alors que les membres de la diaspora attendent une ouverture plus large des frontières, une nouvelle donnée vient fausser les calculs des spécialistes qui étaient optimistes jusqu’ici.

En effet, le variant Omicron de la covid-19, qui touche plusieurs pays d’Europe, est désormais officiellement présent en Algérie. L’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a en effet annoncé, avant-hier mardi la découverte du premier cas confirmé de cette souche de la maladie.

Selon un communiqué de l’IPA, le variant Omicron a été détecté sur un voyageur de nationalité étrangère, arrivé en Algérie le 10 décembre dernier. Alors que l’IPA ne précise pas la nationalité du passager en question, le média spécialisé Visa Algérie affirme qu’il s’agirait d’un voyageur de nationalité somalienne. L’IPA a par ailleurs indiqué que la personne concernée « a fait l’objet, dans le cadre des dispositions et protocoles sanitaires arrêtés par les autorités algériennes, d’un test antigénique à son arrivée au niveau de l’Aéroport Houari Boumediene d’Alger ».

Quelles restrictions à venir sur les vols d’Air Algérie ?

Dans ce contexte, le gouvernement devrait adopter de nouvelles restrictions sur les vols d’Air Algérie. Le comité scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19, qui s’est réuni suite à l’annonce de la découverte du variant Omicron, a ainsi fait plusieurs propositions dans ce sens.

Ledit comité a ainsi proposé de resserrer les contrôles aux frontières, afin d’éviter l’importation de nouveaux cas de ce variant. Ainsi, les passagers en provenance de l’étranger pourraient être soumis à l’obligation de présenter une preuve de vaccination contre la maladie. Cette mesure, qui est déjà en vigueur pour les voyageurs par voie maritime, devrait être élargie aux clients des compagnies aériennes.

Parmi les autres mesures que pourrait prendre le gouvernement, figure également la réinstauration du confinement obligatoire pour les voyageurs. Il est à rappeler que cette mesure avait déjà été appliquée au cours de l’été dernier, aux premières semaines de la réouverture des frontières nationales.

En plus des mesures que pourraient prendre les autorités algériennes, les voyageurs au départ du territoire national pourraient également être soumis à davantage de restrictions de la part des pays européens, et notamment de la France. Lesdites restrictions peuvent aller jusqu’à la classification de l’Algérie sur liste rouge si la propagation du variant Omicron se révélait être hors de contrôle. Cela a d’ailleurs été le cas en août dernier, lorsque la France avait mis l’Algérie sur sa liste des pays à haut risque après une forte propagation du variant Delta.

Lire également : Voyages : nouveau communiqué d’Air Algérie

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici