Voyages et immigration – Le député de l’émigration Tawfiq Kheddim a interpellé, hier 29 aout, par le biais d’une lettre, le président de la République Abdelmadjid Tebboune, au sujet de la non-reprise des vols depuis d’autres pays outre la France à destination de l’Algérie.

Advertisement

« Votre décision prise en marge du conseil des ministres du 24 aout, au sujet de la reprise des vols internationaux, avait suscité de l’espoir chez nos ressortissants établis à l’étranger. Ils ont cru voir le bout du tunnel, mais la mise en pratique de cette mesure, en n’augmentant que le nombre des liaisons au départ de Paris, n’a pas reflété la force de la décision. Cela a même contrarié les millions d’algériens à travers les quatre coins du monde.», a notamment écrit le parlementaire algérien dans sa correspondance, concernant la non-reprise des vols depuis plusieurs pays à l’instar de l’Angleterre et du Canada vers l’Algérie.

Pour cela, Tawfiq Kheddim a a demandé au Chef de l’Etat de revoir les modalités de reprise des vols à destination du sol algérien. Ainsi, il a suggéré à Abdelmadjid Tebboune d’augmenter le nombre de vols au départ de pays connaissant une forte présence des ressortissants algériens, sachant surtout que « la diaspora algérienne est consciente de la situation sanitaire prévalant en Algérie.». Outre cela, le député de la région 2 en France a appelé à revoir les prix des billets d’avion. « On vous demande d’ouvrir une enquête à ce sujet, vu le fait que les algériens paient des prix exorbitants pour rentrer chez eux.», a-t-il ajouté. 

Par ailleurs, face aux multiples réclamations sur la reprise des traversées maritimes, l’élu algérien a lancé un appel au Président de la République dans ce sens. « Les algériens établis à l’étranger attendent également avec impatience la réouverture des frontières maritimes. Ce serait bien d’autoriser la reprise de ces dessertes », a-t-il mentionné.

 

 

Lire également :

Voyages France-Algérie : un sénateur appelle à durcir les conditions

Advertisement