Pandémie de Coronavirus – Le Dr Mohamed Bekkat Berkani s’est exprimé, ce mercredi 6 janvier, sur la reprise des vols internationaux, ainsi que sur la vaccination anti Covid-19 en Algérie.

Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité de suivi de la pandémie de Covid-19, s’est en effet exprimé ce mercredi 6 janvier. Dans un entretien accordé au site spécialisé Visa & Voyages Algérie, le même spécialiste a notamment parlé de la reprise des vols internationaux en Algérie. Le Dr Bekkat Berkani a également évoqué la campagne de vaccination anti Covid-19. Sur ce dernier point, la même source a indiqué que les autorités algériennes n’avaient pour le moment arrêté aucune date pour cette opération.

« Le début de la campagne de vaccination est tributaire de la livraison des premiers lots du vaccin russe Sputnik V. Pour le moment, le contrat est en cours d’exécution. Nous n’avons pas encore reçu les doses de vaccin. », a déclaré le même spécialiste. « Le problème n’est pas de recevoir le vaccin, mais d’organiser la campagne de vaccination. Comme a dit le président, il faut qu’elle soit sans faille. », a-t-il expliqué.

Outre la vaccination anti Covid-19, le même spécialiste a également évoqué les vols de rapatriement d’Air Algérie. La compagnie nationale a, rappelons-le, programmé des vols jusqu’au 31 janvier depuis plusieurs pays dont la France et le Canada notamment. « Il faut que l’opération se poursuive et qu’elle fasse l’objet de mesures d’assouplissement. À mon sens, un test PCR de 72 heures et des listes gérées uniquement par les consulats serait largement suffisant. », a-t-il dit à ce sujet, estimant que « Mettre en place une sorte de parcours bureaucratique et passer de ministère en ministère, c’est trop »« Nos concitoyens ont été pénalisés par ces procédures. », a-t-il ajouté.

La reprise des vols internationaux en Algérie est « inenvisageable »

Par ailleurs, le Dr Bekkat Berkani a estimé qu’une reprise des vols internationaux en Algérie était « inenvisageable » avant au moins quelques mois. « Les opérations de rapatriement, c’est une nécessité absolue, mais une reprise des vols à l’international est pour le moment inenvisageable. », a-t-il estimé, expliquant qu’une réouverture des frontières, avec la situation sanitaire que vit l’Europe actuellement, représentait un risque « pour l’ensemble de la population ».

« La reprise du trafic international reste problématique. Il ne faut pas oublier que les premiers cas de contamination en Algérie sont arrivés par des émigrés. Il faut attendre quelques mois pour voir comment les choses se passent. Avec l’avènement des vaccins, c’est une affaire de quelques mois. », a-t-il conclu.

Lire également : Frontières et fermeture des écoles : Bekkat Berkani s’exprime