Voyages et immigration – Une compagnie aérienne aurait été « chassée » de l’aéroport de Paris Orly au profit d’Air Algérie. Il s’agit de Transavia, selon une vidéo partagée sur les réseaux sociaux par le Directeur des affaires religieuses et des wakfs de la wilaya de Relizane, Lazreg Meflah.

Advertisement

Les scandales se multiplient depuis la réouverture partielle des frontières algériennes en juin dernier. De nombreuses compagnies aériennes, mais également maritimes sont en effet pointées du doigt au sujet de leur mauvaise organisation, de leurs prix excessifs et de certains traitements, pour le moins condamnables, auxquels sont confrontés certains de leurs clients.

Hier lundi, un entrepreneur algérien basé à Londres a notamment fait part de sa mésaventure avec la compagnie nationale, Air Algérie. Alors qu’il devait prendre un vol pour assister au Salon international du livre d’Alger (SILA) qui se déroule du 24 au 31 Mars prochain, le concerné a été confronté à l’indisponibilité de billets chez ladite compagnie. Dans son témoignage rapporté par le média spécialisé Visa Algérie, le concerné a affirmé s’être rendu à l’aéroport de Londres-Heathrow pour s’inscrire sur une liste d’attente.

Là, c’est une employée de l’aéroport qui s’est chargée de son inscription, alors que la tâche doit normalement être assurée par un employé d’Air Algérie. Le concerné prend quand même la précaution de prévenir le chef d’escale de la compagnie nationale, qui lui assure qu’il sera contacté deux heures environs avant le vol. Chose qui, selon les affirmations du concerné qui parle d’un « sabotage », n’arrivera toutefois pas.

Une compagnie aérienne « chassée » de Paris par Air Algérie

Dans ce contexte, une autre vive polémique a éclaté sur les réseaux sociaux au sujet des vols vers l’Algérie. Dans une vidéo partagée notamment par le Directeur des affaires religieuses et des wakfs de la wilaya de Relizane, Lazreg Meflah, une employée de Transavia affirme en effet que cette compagnie aurait été « chassée » de l’aéroport de Paris Orly au profit d’Air Algérie.

« Nous sommes sur le vol Paris-Oran, et dans l’avion il n’y a pas de passagers. On part avec un avion vide parceque les autorités algériennes ont décidé qu’on ne devait pas prendre de passagers car on leur faisait de la concurrence », dit notamment l’employée qui a filmé les images à l’intérieur de l’avion de la compagnie française. « Ce ne sera qu’au retour qu’on pourra prendre des passagers, tous les autres sont restés à Orly et devront partir avec Air Algérie », a-t-elle affirmé.

Difficile toutefois de vérifier de quoi il s’agit exactement. En réalité, il est tout à fait normal que certains avions de Transavia partent vides depuis la France. La filiale low-cost d’Air France assure en effet à la fois des vols commerciaux et des vols spéciaux au départ de l’Algérie. Ce sont ces derniers qui partent vide de la capitale française, puisqu’ils ne sont autorisés à transporter des passagers que dans le sens AlgérieFrance.

Lire également : Frontières, augmentation des vols vers l’Algérie : la réponse sèche d’un ministre

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici