Voyages et immigration – Deux nouveaux pays ont été ajouté au programme de vols vers l’Algérie, selon ce qu’a indiqué aujourd’hui le ministère des transports dans un communiqué.

Advertisement

La reprise partielle des vols à destination de l’Algérie, en date du 1er juin dernier, ne satisfait toujours pas la communauté nationale à l’étranger. Le nombre limité de liaisons ne suffit toujours pas à couvrir la forte demande, et ce malgré l’ajout de nouveaux vols en date du 28 août dernier.

Outre le nombre insuffisant de vols, le fait que ceux-ci concernent un nombre limité de pays n’est pas pour plaire à la communauté nationale à l’étranger. Celle-ci a d’ailleurs appelé plusieurs fois à la programmation de liaisons au départ de pays tels que le Canada, le Royaume-Uni ou encore les Émirats Arabes Unis.

Vols de et vers l’Algérie : deux nouveaux pays ajoutés

Le ministère des transports a d’ailleurs annoncé, ce lundi, que deux nouveaux pays avaient été ajoutés au programme de vols d’Air Algérie. Selon un communiqué rendu public par le département d’Aïssa Bekkaï, il s’agit du Royaume-Uni et des Émirats Arabes Unis.

Il s’agit de deux pays où réside une communauté non-négligeable d’algériens, qui faisaient partie de ceux au départ desquels plusieurs élus de la diaspora ont réclamé des liaisons aériennes.

Selon le communiqué du même ministère sus-mentionné, la compagnie aérienne nationale assurera désormais deux vols par semaine avec chacun des aéroports de Londres et de Dubaï.

Outre l’ajout de ces deux nouveaux pays, le ministère des transports a également annoncé la hausse du nombre de vols avec plusieurs destinations déjà concernées. Il s’agit de Rome et Francfort, qui bénéficieront désormais chacune de trois liaisons hebdomadaires au lieu d’une seule auparavant. Le nombre de vols passera également de deux à quatre par semaine avec chacun des aéroports de Barcelone et Istanbul, a indiqué la même source.

Le Canada ne fait toutefois pas partie des nouvelles destinations que desservira la compagnie nationale. Les algériens résidant dans ce pays sont ainsi obligés de continuer à transiter par la France et l’Allemagne pour se rendre sur le territoire nationale, en attendant une nouvelle décision des autorités algériennes.

Lire également : France : un jeune algérien condamné pour plusieurs délits commis en deux jours

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici