Voyages et immigration – La polémique concernant les vols vers l’Algérie au mois de juillet prochain continue d’enfler. Sur les réseaux sociaux, les algériens de la diaspora continuent à afficher leur mécontentement en l’absence de communication de la part des autorités.

Advertisement

Alors que le mois de juin touche à sa fin, aucun programme de vols concernant le mois de juillet prochain n’a encore été publié à l’heure actuelle. La compagnie nationale Air Algérie n’a annoncé qu’une seule liaison, qui aura lieu jeudi 1er juillet dans le sens Paris-Alger. De même, Air France et Transavia assureront un vol chacune à la même date au départ de la capitale française. Ces deux compagnies desserviront respectivement les aéroports d’Alger et d’Oran, ont-elles annoncé.

Les billets pour ces vols ont toutefois tous été écoulés dès les premières heures d’ouverture de la billetterie, ce qui a notamment valu à Air Algérie de graves accusations concernant la transparence de ses opérations de réservation. « Malheureusement, ils ont commencé à vendre les billets d’avion vers l’Algérie depuis Istanbul, Tunis et Barcelone sans l’avoir annoncé », a ainsi accusé l’ex-député de l’immigration Noureddine Belmeddah. « Une connaissance à moi a pu acheter un billet de Barcelone pour la deuxième semaine du mois de juillet », a-t-il affirmé.

Vols vers l’Algérie : polémique et incompréhension chez la diaspora

Ainsi, la polémique concernant les vols vers l’Algérie en juillet ne semble pas faiblir. Désormais ce sont toutes les compagnies aériennes qui sont pointées du doigt concernant leur gestion des réservations. Le principal problème que dénoncent les membres de la diaspora est le manque de communication desdites compagnies. La confusion entre les vols validés par les autorités algériennes et ceux du programme régulier qui ne sont pas validés n’arrange également pas les choses.

« Des agences de voyages sont en train de vendre aux Algériens des billets d’avion. Une fois le montant débité, ils envoient un message comme quoi le vol est annulé », témoigne notamment un voyageur cité par le média spécialisé Visa Algérie. « Posez la question aux compagnies pourquoi leurs vols sont inaccessibles sur leur site. Dites pourquoi et comment les vols sont complets juste après l’annonce des vols ? », s’interroge également le responsable d’une agence de voyage.

Pour le moment, c’est donc le flou le plus total concernant la suite à donner à l’opération d’ouverture des frontières. Le gouvernement d’Abdelaziz Djerad, qui a remis sa démission au cours de la semaine passée est actuellement chargé de la gestion des affaires courantes. Le désormais ex-exécutif ne devrait donc pas prendre de décision importante concernant ce volet, et les compagnies aériennes devraient travailler selon des autorisations temporaires jusqu’à la nomination d’un nouveau gouvernement.

Lire également : Vols France Algérie : nouvelle suspension en vue pour juillet

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici